Étape à Portalègre, capitale de l’Alto Alentejo

Décembre 2019 – 1 nuit

En quittant « notre » belle citadelle de Marvaõ, nous avons fait escale dans la capitale de l’Alto Alentejo : Portalègre. Ce n’est pas une étape coup de cœur pour nous mais elle recèle quelques beaux endroits.

Ce qui nous a déçu c’est que toute la partie historique de la ville est noyée dans la partie moderne. Même le château de la ville est un mélange ancien/moderne qu’on n’a pas trouvé super réussi….

Nous avons laissé notre voiture devant la fabrique Robinson : il s’agit d’une ancienne (énorme) fabrique de transformation du liège. L’endroit est symbolique pour la ville et classé, exprimant le passé industriel (florissant) de Porto Alègre puis son déclin voire total oubli ….

Comme beaucoup des villes de la Région, elle comprend en son centre un ancien château mais celui-ci a été pas mal remodelé avec toute une partie moderne (on peut visiter le centre d’interprétation à l’intérieur du château mais il n’est franchement pas super intéressant). Autour des remparts (en quasi-totalité disparus aujourd’hui) on observe quelques belles portes dont on peut visiter quelques vestiges.

Mais Portalègre est surtout connue pour ses nombreux bâtiments/rues avec des manoirs et palais du XVIIe et XVIIIe siècles et des édifices bourgeois d’architecture baroque.

Il y a clairement de très beaux bâtiments, souvent pas dans un super état d’entretien. Nous nous sommes procurés la carte de l’office du tourisme et avons suivi le parcours pédestre permettant de passer devant ces demeures/musées/administrations. On peut voir des blasons gravés dans les murs, des palais décatis mais dont les embrasures des fenêtres laissent deviner la Bourgeoisie d’antan, des petites ruelles surmontées de petits ponts en pierre …   Il y a souvent un panneau explicatif relatant l’Histoire du bâtiment ce qui est toujours intéressant.

Mais je ne sais pas pourquoi, on n’a pas eu plus d’atomes crochus que ça. Il y a beaucoup de circulation je trouve, des grands parkings autour d’une petite fontaine en marbre de plusieurs siècles, un commissariat dans un palais, un baroque rénové en 20ème siècle ou abandonné… c’est difficile d’apprécier vraiment la ville et cela nous a laissé un petit goût de déception: il nous a manque le petit « coup de coeur ».

Si la manufacture Robinson est le symbole industriel visible de la ville, la renommée de Portalègre est surtout celle du travail sur la laine et de la tapisserie. La manufacture Royale des lainages fondée par le Marquis Pombal n’est pas visitable en revanche on peut en apprendre plus sur les tapis au musée des tapisseries.

Alors vendu comme ça, cela ne fait pas rêver … mais je dois dire que la visite a été une agréable surprise. Ici on ne fait pas des tapis « lambdas », le tapis est élevé au rang d’art : ils sont spécialisés dans la reproduction d’œuvres d’art (peinture essentiellement) en tapisserie, ce qui demande une incroyable expertise, des heures de travail et de passion.

À partir d’une peinture ou d’un dessin, ils reproduisent d’abord l’œuvre d’art sur papier grâce à une machine qui leur permet de reproduire tous les détails, millimètre par millimètre, et de trouver la couleur pour chaque teinte de peinture parmi les 7 000 teintes de laine disponibles ! Cette étape prend entre 10 et 16 mois de travail. Puis le tapis mural est tissé pendant 3 à 6 mois… Tout est artisanal, une compétence unique … 1m2 de tapisserie artistique coûte entre 5 000 et 12 000 euros….

C’est franchement un travail incroyable. Aujourd’hui ils ne sont plus très nombreux à le faire car peu de commandes … le tapis n’est plus à la mode. Mais leur savoir-faire est assez remarquable.

Nous n’avons pas dormi dans la ville de Portalègre mais dans la foret à quelques kms à la Quinta da Dourada. En décembre nous y étions seuls… mais en saison l’endroit permet de profiter de belles terrasses, d’une jolie piscine … Les chambres sont jolies et agréables, c’est une belle adresse si on a un véhicule car on est 10mn de Portalègre en voiture.

Nous ne sommes restés qu’une nuit car pas de feeling et prochaine étape au sud de l’Alto Alentejo dans la jolie et fameuse ville de Vila Viçosa, berceau historique de la famille des Ducs de Brangança….

Église de Portalègre

Laisser un commentaire