La magnifique citadelle de Marvaõ (Alto Alentejano)

Décembre 2019, 4 nuits

À quelques kms de Castelo de Vide, accrochée en haut de la roche, surplombant la magnifique forêt de Saõ Mamede, se trouve la ville fortifiée de Marvaõ, très certainement le gros coup de coeur de ce petit voyage dans les terres de l’Alentejo Nord.

Nous sommes arrivés le soir dans le village. Et nous avons de suite aimé cette ambiance : des ruelles pavées où résonnent le bruit des pas, des façades blanchies, pas un bruit – sauf celui de nos pas – dans les rues, les ombres des chats furtifs… À la nuit tombée, en décembre quand il n’y a plus de touriste, la citadelle est silencieuse et mystérieuse.

On monte alors sur les remparts pour contempler la hauteur et s’imaginer le rôle défensif de la citadelle …. Le vent s’engouffre, il fait froid, mais on est si bien….

Marvaõ est entourée de ses remparts de pierre. Quand on arrive par la petite route depuis Castelo, si on lève la tête on peut, entre les nuages, apercevoir cette fortification.

Depuis la nationale on distingue Marvaõ dans les nuages
Citadelle de Marvaõ

Une fois dans le village, on peut faire le tour quasi complet sur les remparts.

Le château est dans un excellent état de préservation. Il est vraiment dans nos châteaux préférés parmi ceux que nous avons visités pendant ces quelques jours.

On commence la visite par quelque chose que nous n’avions jamais vu auparavant: la citerne du château qui est l’une des plus grande du pays. La citerne peut accumuler 6 mois d’eau ce qui permettait à la ville de résister à un siège prolongé.

Le dessus de la citerne, autrefois lieu de divertissement pour jouer au ballon

On passe ensuite différentes places avec des bâtiments datant d’avant le XIVe siècle. On a une super vue sur les remparts du château et de la citadelle. Et sur les alentours … pour guetter les ennemis !

Ainsi qu’une belle vue sur la citadelle en contre-bas du château.

On arrive ensuite dans le quartier du donjon. La cour est magnifique et on peut monter en haut du donjon.

Puis on arrive derrière, dans la partie des bastions dédiés à l’utilisation et la manœuvre d’artillerie lourde… avec une petite porte appelée la Porte de la Trahison car elle permettait d’évacuer le château en cas d’invasion… bien que Marvaõ ait été une forteresse imprenable. D’ici on voit l’Espagne et le nord du pays jusqu’à la Serra de Estrela.

Et le plaisir de lever les yeux dans le ciel et de voir sa promenade accompagnée par l’aigle de Bonelli, une des espèces qui surveille la région…

Évidemment, Marvaõ ce n’est pas qu’un château, c’est une aussi une petite ville avec ses maisons bien préservées, ses ruelles pavées et son ambiance si particuliére. Évidemment nous y étions en décembre …. quand la ville est vide, mais en été cela doit être beaucoup plus touristique (à en juger le parking de bus à l’entrée !).

On peut y visiter le musée municipal dans l’ancienne église Santa Maria, la maison du gouverneur et surtout l’intrigante ancienne mairie qui était aussi le tribunal et la prison ! Le gardien et sa famille habitaient dans une pièce avec une grille dans un coin, au-dessous de laquelle était creusée la prison de la citadelle ….

La salle du tribunal

Mais je crois que ce que j’ai préféré à Marvaõ c’est les promenades dans la ville couverte par la brume …. l’ambiance est tellement mystérieuse, digne d’un bon polar ! Puis on entre dans le petit café du coin pour un bon thé ou un bon café ….

Il y a deux grandes festivals à Marvaõ: en novembre pour la fête de la châtaigne et en octobre en hommage à Ibn Marwan, fondateur de la citadelle. Et oui car comme je l’ai dit ici, l’Alentejo est fortement marqué par ses richesses culturelles: romaines, maures, chrétiennes … Et Marvaõ, comme Badajoz sa voisine en Espagne, a été fondée un vizir islamique, et tous les ans en octobre on célèbre donc le festival islamique de Marvaõ.

L’entrée dans Marvaõ

C’est ici, sur l’une des petites place de la citadelle, que nous avons rencontré notre premier « chafurdaõ » : ces petits abris de pierre étaient construits, un peu partout dans la région, pour les bergers de passage.

Avant de quitter Marvaõ, un petit tour au couvent de Nossa Senhora da Estrela, aujourd’hui église mais aussi maison de retraite. Outre ses magnifiques azulejos et son architecture si typique, on trouve ici tant de symboles de l’Alentejo…

La « concha » en liège pour aller chercher l’eau dans la jarre…

Les gobelets qui suivaient jusque dans les champs…

Nous dormions à l’Estalagem de Marvaõ, dans une vieille maison de la citadelle (en face de l’ancienne maire-prison-tribnunal). Un endroit dans l’esprit de la ville, très agréable avec la petite épicerie en bas. Chambre confortable (bien chauffée pour l’hiver) et la maison est très mignonne. Nous avons payé 45€/nuit pour 2 avec les PDJ (prix de l’hiver of course !).

2 Replies to “La magnifique citadelle de Marvaõ (Alto Alentejano)”

  1. […] Décembre 2019, visite de Castelo de Vide depuis la ville de Marvaõ […]

  2. […] belle ville fortifiée de Marvaõ se trouve dans les hauteurs de la fôret de Saõ Mamede…ce qui donne encore une raison […]

Laisser un commentaire