La judiaria de Castelo de Vide

En venant dans l’Alto Alentejo on s’attend aux oliviers, aux vignes, au chênes liège, aux Quintas, aux maisons blanchies à la chaux, aux villes fortifiées, à l’architecture maure, aux traditions …. bref c’est une terre riche en Histoire et en culture mais il y a quelque chose qu’on ne connaissait pas du tout : c’est l’Histoire et l’importance de la communauté juive dans le pays et particulièrement dans cette région.

Citation affichée dans le musée juif de Castelo de Vide: « un peuple qui ne connaît pas son Histoire, est un peuple sans futur »

Pour commencer il ne faut pas oublier que nous sommes à la frontière avec l’Espagne qui n’est qu’à quelques kms. Et que l’Histoire des deux pays est intrinsèquement liée…. mais attention ne dîtes pas à un Portugais qu’il est Espagnol ou l’inverse ….On dit ici « d’Espagne, ne vient ni bon vent, ni bon mariage ». Évidemment il faut prendre tout cela au second degré mais quand même l’Histoire entre les des deux pays est faite d’invasions…

De façon hyper résumée (je ne suis pas historienne, juste intéressée…), l’Altenjo a été occupée, il y a très longtemps, certes, par les Romains (il n’y a qu’à aller au centre d’Evora voir le Temple de Diane ou dans la forêt de Saõ Mamede, j’en parle ici).

Temple de Diane – Evora

Puis, comme une grande partie de la péninsule Ibérique, elle a été envahie par les Maures, il suffit de regarder l’architecture typique du coin pour se demander, quelques fois, si on n’est pas un peu en Andalousie. J’ai d’ailleurs toujours trouvé que les portugais de l’Alentejo, les hommes surtout, ont la peau beaucoup plus mate. Même la langue portugaise garde d’incroyable héritages qui m’ont toujours beaucoup amusée: la fontaine se dit chafariz, l’Alfama, le quartier emblématique de Lisbonne qui vient du mot arabe Alf Maa (sources d’eau chaude), ou encore le mot santé qui se dit « saude »… il y aurait aujourd’hui plus de 500 mots dans la langue portugaise moderne issue de l’occupation arabe et de l’enrichissement de la lange latine.

Le fameux mot « azulejos » vient de l’arabe al zulaij qui signifie « pierre polie »

Puis est arrivée la Reconquista: la reconquête chrétienne des territoires occupés par les musulmans. D’ailleurs beaucoup de bâtiments chrétiens de l’Altenjo ont été construits sur les bases des anciennes mosquées… d’où une architecture « mixte ».. mais je m’égare.

Vient ensuite la terrible époque de l’Inquisition ….et c’est à ce moment que l’Histoire des communautés juives au Portugal devient plus « trouble ».

« Au nom du Portugal, nous demandons pardon aux Juifs qui ont été persécutés sur notre terre » – Castelo de Vide

Les juifs sont donc installés au Portugal depuis la fin de l’Empire Romain, s’adaptant aux différentes invasions. Au Moyen-Âge ils sont très actifs dans le développement du pays et son économie (culture et commerces étant leurs grands prérogatives) et intégrés à la société. Mais à la fin des années 1 400, l’Inquisition des rois catholiques d’Espagne pousse les juifs d’Espagne vers le Portugal et les villes frontières de l’Alentejo connaissent un accroissement de la population juive en exil.

En 1496 le roi du Portugal épouse l’Infante d’Espagne ce qui complique la situation car il connaît le rôle crucial de la communauté juive mais est poussé à prendre des mesure contre eux … les juifs ont donc le « choix » entre partir ou se convertir: ceux qui se convertissent sont appelés les « nouveaux chrétiens » mais pour la plupart ils continuent de célébrer, en cachette, leur judaïsme.

Ancienne synagogue de Castelo de Vide, aujourd’hui le musée sur l’Histoire de la communauté juive
Ancienne synagogue de Castelo de Vide, aujourd’hui un petit musée sur l’Histoire de la communauté juive dans le pays

La persécution des juifs dans le pays va cependant s’aggraver jusqu’à la seconde Guerre Mondiale qui, malgré l’instauration du terrible régime dictatorial de Salazar, sympathisant d’Hitler et Mussolini mais rejetant l’antisémitisme, va peu à peu marquer le retour des communautés juives, persécutées ailleurs en Europe et dans le monde, dans le pays. Jusqu’en 2013 et la « loi sur la nationalité portugaise pour les descendants de Séfarades » qui est un symbole fort de la réconciliation du pays avec l’Histoire de la communauté juive.

Dans les rues de Castelo de Vide

La Judiaria, ou quartier Juif, de Castelo de Vide est l’une des mieux préservée du Portugal. On aura cependant l’occasion de visiter d’autres anciens quartiers juifs dans l’Alentejo, comme à Elvas, mais il est vrai que les ruelles de la judiaria de Castelo de Vide sont absolument magnifiques et bien conservées.


2 Replies to “La judiaria de Castelo de Vide”

  1. […] quartier juif, l’un des mieux préservé du Portugal… j’en parle dans un article dédié sinon ça ferait trop long et surtout cela mérite plus que quelques lignes […]

  2. […] en octobre en hommage à Ibn Marwan, fondateur de la citadelle. Et oui car comme je l’ai dit ici, l’Alentejo est fortement marqué par ses richesses culturelles: romaines, maures, […]

Laisser un commentaire