KTP: Wilderness Camps

Février 2020 – 2 nuits: Grootkolk et Bitterpan

En plus des nuits dans les campsites de Mata Mata, Nossob et Twee Rivieren, nous avons réussi à obtenir 2 nuits en wilderness camp (en bleu).

Pourquoi je dis « réussi à » ? Parce que les Wilderness Camp sont des cottages au milieu du parc, seulement une petite dizaines d’hébergements par endroit, et ils sont réservés très tôt à l’avance … plus d’un an! Donc ce n’est pas facile d’avoir une place.

Bitterpan

La spécificité de ces camps est qu’il n’y a aucune barrière entre nous et les animaux. On peut donc se retrouver avec des visiteurs allant du simple chacal au lion…. évidemment le facteur chance est là, je ne dis pas qu’on dort au milieu des léopards mais clairement on peut être amenés à les côtoyer de près et par surprise. Ce n’est pas du camping, il s’agit de petit bungalows équipés car il faut faire sa propre cuisine: il y a un gardien sur chaque site qui est là pour le check-in, la sécurité, l’entretien des camps et le ménage des cottages quand on s’en va. Mais c’est tout, pas de resto, ni café, ni drive, ni wifi …. et un sentiment d’exclusivité puisque les pistes pour y accéder sont réservées à ceux qui y logent.

Sur la piste du Bitterpan

Nous avons donc commencé par le Wilderness Camp de Grootkolk au nord de Nossob. Il s’agit de petits cottages, à quelques kms de la fin du parc. La piste est assez facile, puisqu’on suit la piste « normale » avant de dévier pour quelques kms sur une plus petite piste en sable. Les cottages (6) sont tous équipés d’une kitchenette privée extérieure face au point d’eau, bien illuminé le soir. Le parking des voitures est grillagé car les lions dans le coin sont appelés les « bad boys du KTP » …. ils ont l’habitude de manger les pneus des voitures donc le soir le gardien grillage le parking.

Nous n’avons pas eu beaucoup de visites cette soirée là…. Quelques chacals, bubales, gnous … Mais l’endroit est beau, calme et nous avons apprécié cette parenthèse.

Notre deuxième Wilderness Camp est celui de Bitterpan. La piste, uniquement accessible aux 4X4- et c’est « pour de vrai » – part de Nossob: il faut s’enregistrer au campsite de Nossob et demander l’ouverture de la grille pour prendre cette piste. On est dans les dunes rouges c’est absolument magnifique mais attention la piste n’est pas simple: ça monte et ça descend dans le sable il faut être à l’aise avec la conduite 4×4. La piste prend environ 1h30 (60km).

Et on arrive ensuite à un pan autour duquel se trouvent les cottages (huit si je ne me trompe pas). Sincèrement c’est vraiment magnifique, un gros coup de coeur. Il se dégage une sérénité, une tranquilité dans ces lieux incroyable. Et c’est comme un tableau du bush africain.

Depuis la terrasse du cottage

Les cottages sont les uns à côté les autres face au pan et au point d’eau qui est quand même un petit peu loin. Les salle de bain privées sont en face des cottages. Il y a une grande cuisine, très bien équipée, avec un frigo/cottage et qui est partagée entre tous les hôtes. C’est convivial, l’occasion de faire des rencontres et de passer un bon moment.

Nous avons eu la visite de beaucoup de chacals toute la soirée, la nuit et le matin ils étaient sous les cottages en train de laper l’eau. Nous avons aussi pu observer une lionne le soir, assez longuement.

Attention si vous prévoyez d’inclure le Bitterpan dans votre circuit: il n’existe qu’1 seule piste d’accès et elle est à sens unique ! Donc on part du campsite de Nossob pour environ 1h30-2h de piste de sable avant d’arriver à Bitterpan. Pour repartir on doit continuer cette piste qui va mener à Mata Mata en 2h30-3H. Mais nous ne le savions et nous, nous avions la nuit de réservée à Nossob: donc si nous avions suivi cette piste sur 2h et qu’ensuite nous aurions dû retourner à Nossob en 5h cela faisait vraiment une grosse journée. Nous avons donc demandé au gardien si nous pouvions prendre la piste qui « coupe » pour retourner à Nossob (cf carte du début) et il a accepté. Cela nous a pris 3h pour rentrer.

Nous avons beaucoup aimé l’expérience des Wilderness Camp et on espére revenir à Bitterpan la prochaine fois qu’on vient au KTP. Pour le budget et les questions pratiques, petit article récap ici.

One Reply to “KTP: Wilderness Camps”

  1. […] sillonné de Nossob vers les deux wilderness camps (Grootklok et Bitterpan – on en parle ici). Après ces deux nuits en wilderness camps nous sommes de nouveau restés 1 nuit à Nossob et […]

Laisser un commentaire