KTP: les 3 campsites principaux côté Afrique du Sud

Février 2020 – 7 nuits

Campsites de Mata-Mata (2 nuits ), Nossob (2 nuits) et Twee Rivieren (1 nuit) et 2 nuits dans les Wilderness Camps (en dur) de Bitterpan (1 nuit) et Grootkolk (1 nuit).

De façon plus visuelle voici notre parcours dans le KTP:

Nous sommes entrés depuis la Namibie via Mata Mata où nous avons dormi 2 nuits puis nous sommes allés à Nossob. Nous y sommes restés 1 nuit puis avons sillonné de Nossob vers les deux wilderness camps (Grootklok et Bitterpan – on en parle ici). Après ces deux nuits en wilderness camps nous sommes de nouveau restés 1 nuit à Nossob et sommes finalement redescendus à Twee Rivieren pour 1 nuit avant de sortir et rejoindre notre prochaine destination en Afrique du Sud. Donc nous ne sommes pas du tout allés du côté Bostwanais du KTP et avons suivi un parcours assez classique dans le KTP mais déjà très riche niveau faune et paysage.

MATA MATA

C’est un camps sympathique, un peu le « milieu » entre le côté (trop) organisé et un peu « usine » de Twee Rivieren (le camp principal car c’est celui par lequel entre et sort la majorité des visiteurs) et le côté plus aventurier (plus « safari ») de Nossob. Niveau safari on n’a pas énormément de choix puisqu’en sortant du campsite il faut emprunter la belle piste qui descend vers le sud (vers Twee Rivieren). Mais de Mata Mata à Urikaruus, en étant en mode « safari » donc en roulant lentement, en s’arrêtant aux points d’eau, en prenant les « petits détours » … on met facilement entre 2 et 3 h et on a largement de quoi s’occuper ….

Le premier soir nous sommes sortis et avons rencontré, toujours pour notre plus grand bonheur, pas mal de girafes et, comme toujours dans le KTP, des impalas, gnous, oiseaux, rapaces ….

Le coin est fréquenté par les guépards que nous avons rencontrés dès le 1er matin vers 6h. Ils descendaient majestueusement d’une colline de sable et allaient vers la plaine.

Après cette super rencontre nous étions au taquet. Et les animaux d’Afrique étaient bien au rendez-vous, et avec beaucoup de bébés cette année.

En fin de matinée, nous « croisons » un autre guépard, il est installé au pied d’un arbre, il fait chaud, il baille …. bref il ne va pas bouger de suite. Des impalas sont passés pas loin, il les a regardés, mais non, vraiment il fait trop chaud, il a rebaissé la tête !

Il est midi passé et nous décidons de faire demi-tour pour retourner au campsite, il commence à faire vraiment chaud. Mais une belle surprise nous attend encore: un guépard vient de chasser un impala. Nous avons loupé la chasse (ça m’arrange) mais il est juste là à côté de l’arbre.

Même si le KTP est très réputé pour l’observation des félins, la diversité des animaux dits du « game »: gnous, impalas, bubales…, les chacals, les oiseaux, les écureuils … forment dans ce paysage de dunes et de sable rouge presque « un tableau » du bush africain.

NOSSOB

Après ces deux jours autour de Mata Mata, nous avons pris la piste pour Nossob. J’adore ce campsite: l’ambiance, la présence des lions, le paysage autour …. on s’y sent directement bien, coupés du monde, juste dans notre « bulle safaris et bush africain ». Il y a environ 5h de route entre Mata Mata et Nossob avec des passage sans beaucoup de vie animale mais des dunes, du sable, du rouge…. Et tout à coup la vie animale. On ne croise jamais beaucoup de voitures dans le KTP (certainement parce que ce n’est pas la haute saison) donc c’est vraiment génial.

Le premier soir nous partons vers le point d’eau Marie Se Gat car la dernière fois on y avait vu de belles hyènes marrons.

Il y a bien un hyène allongée près du point d’eau, c’est étrange une hyène marron qui dort si près de la route… on l’observe un petit moment.. mais en fait le lendemain elle est toujours là et les jours suivants aussi …. on l’a en fait observée dans ces derniers moments de vie. C’est étrange de se dire qu’on l’a vue, elle respirait et puis après on a vu son corps se décomposer….

C’est malheureusement la seule fois que nous avons observé une hyène marron. Mais nous avons observé plusieurs fois des hyènes tachetées.

Mais Nossob c’est surtout le coin des félins et franchement nous avons été plus que comblés ! Rien qu’en restant au point d’eau du campsite on peut admirer des lions/lionnes. Ils longent souvent les cottages du campsite avant d’arriver au point d’eau et de se reposer juste au pied de la petite cabane d’où nous les observons.

Ils choisissent même quelque fois de rester devant les grilles du campsite et de nous regarder.

Il n’est pas rare d’observer des félins autour des points d’eau sur les pistes qui sillonnent cette partie du parc.

Un soir après un drive dont nous revenions un peu « bredouilles », le lion était juste là, juste à côté de la porte du campsite. Il était étallé un bout sur la piste un bout dans le bush et a relevé la tête pour nous regarder passer.

Mais notre plus grosse rencontre reste celle à quelques mètres du campsite elle aussi, une fin de matinée : d’abord des lionnes endormies les unes sur/sous les autres autour d’un arbre.

Puis quelques mètres plus loin, un magnifique lion là sur la piste… d’une beauté juste incroyable. On aurait pu rester là à le regarder toute la journée…

Il était allongé sur la piste
Et a bougé à l’ombre pour une bonne sieste

On reprend la route vers le campsite et là encore d’autres lions et lionnes qui se reposent … nan mais c’est absolument incroyable.

Et comme nous n’étions pas encore assez chanceux et gâtés par la nature, nous avons eu l’immense privilège d’observer un caracal. Un coup de chance: il se reposait sous un arbuste mais Paulo l’a vu et nous avons pu en profiter un peu.

TWEE RIVIEREN

C’est un campsite que je n’aime pas: trop fréquenté, trop grand, trop organisé, trop bétonné … mais les pistes autour sont hyper riches en faune et rencontres. Simplement la prochaine fois nous dormirons dans un campsite Bostwanais type Rooiputs plutôt que celui-ci. Le coin est fréquenté par les guépards, on croise de nouveau des girafes.

Il y aussi beaucoup de rapaces et d’oiseaux et évidemment les animaux du game.

Mais surtout il faut ouvrir l’oeil car vers Monro on peut apercevoir beaucoup de suricates. Ceux sont des animaux incroyables à observer (on dirait un dessin animé !).

Nous avons eu la chance d’y observer, encore une fois, un lion même si leur densité n’est pas aussi incroyable que vers Nossob.

Puis nous avons dû nous résoudre à sortir du KTP pour continuer notre route…. personnellement je serai bien restée encore plus longtemps … Pour les aspects pratiques et le budget c’est ici.

One Reply to “KTP: les 3 campsites principaux côté Afrique du Sud”

  1. […] – 7 nuits – Campsites Afrique du Sud: 2 nuits Mata Mata – 2 nuits Nossob – 2 nuits Twee Rivieren ( 46€/nuit pour 2 […]

Laisser un commentaire