Kgalagadi Transfrontalier Parc (KTP) quelques aspects pratiques

Février 2020 – 7 nuits

Campsites de Mata-Mata (2 nuits ), Nossob (2 nuits) et Twee Rivieren (1 nuit) et 2 nuits dans les Wilderness Camps (en dur) de Bitterpan (1 nuit) et Grootkolk (1 nuit).

Mesosaurus – Mata Mata : 280km en 5h de route

Le Kgalagadi Transfrontalier Parc – qu’on appelle plus couramment le KTP, et qu’on va donc nommer ainsi parce qu’on ne va pas se mentir c’est beaucoup plus simple– est une réserve de 38 000km2 à la fois en Afrique du Sud et à la fois au Bostwana et qui se situe dans le désert du Kalahari. Ce fut un coup de cœur en 2017 et c’est encore un coup de cœur cette année. Voici quelques infos si cela peut aider.

Coucher de soleil dans le KTP

Nota Bene: il faut savoir qu’on ne dit pas « Kalahari » mais « Ralahari » avec un « h » aspiré…. ça peut aider quand on parle avec les Sud Afs !

Il existe 4 entrées/sorties dans le KTP: deux côté Bostwana et 2 du côté Afrique du Sud. Quand on vient ou on part de/vers la Namibie, le poste de Mata Mata est le plus simple: on sort de Nambie on fait 2 mètres et on entre en Afrique du Sud directement dans le parc. Quand on vient/part de/en Afrique du Sud le plus simple est celui de Twee Rieveren. On peut tout à fait entrer depuis un de ces postes et ressortir depuis un autre (même entrer depuis la Namibie et sortie en Afrique du Sud ou entrer depuis le Botswana et sortir en Namibie …. ) Il faut simplement avoir tous les papiers nécessaires pour la voiture, les éventuels visas et respecter les procédures de frontière qui nous sont indiquées (tampon sur le passeport avant de sortir mais tout est expliqué quand on entre). En effet, dans le parc on peut librement circuler entre les deux pays sans contrôle mais pour entrer et sortir aux postes il s’agit de vraies frontières donc il faut avoir tous les papiers nécessaires.

Globalement il existe 2 pistes principales qui relient les 3 « grands » campsites du parc (tous côté Sud Africain): la piste de Twee Rivieren à Nossob (double sens) et qui continue jusqu’au bout du parc à Union End. La piste est en bon état et accessible aux véhicules citadins jusque Dikbaardkolk, ensuite elle est beaucoup plus sableuse. Entre Nossob et Union End (double sens) c’est surtout du sable. L’autre piste principale est celle de Twee Rivieren à Mata Mata (double sens) en bon état elle aussi. Il existe ensuite deux pistes secondaires mais accessibles: celle qui coupe entre Urikaruus et Dikbaardskolk et celle qui va de Gemsbokplein et Kij Kij (les deux sont en double sens). Les autres pistes du côté Sud Africain sont réservées à ceux qui logent dans les lodges ou les Wilderness Camp (et certaines ne sont praticables qu’en 4×4), on n’a pas le droit d’y aller sans autorisation. Côté Botswana, on a deux pistes ouvertes mais accessibles qu’en 4×4: celle de Bosobogolo à Nossob (double sens) et celle de Kaa à Kannaguas (double sens). Les autres sont réservées à ceux qui dorment dans les campsites du Botswana et nécessitent une autorisation. Schéma pour que ce soit plus simple:

On pourrait penser que c’est limité niveau possibilités mais il faut savoir que les kms ne sont pas rapides: on est limité à 40km/h dans tout le parc et c’est quasi que du sable. Par exemple :

  • Mata Mata à Twee Rivieren: 4 heures de route (sans s’arrêter plus que ça ! c’est juste le trajet)
  • Twee Rivieren – Nossob : 5 heures (idem sans spécialement s’arrêter)
  • Mata Mata – Nossob via Urikaruus et Dikbaardskolk : 5 heures (idem)

Pour couper la route il existe quelques aires de pique-nique mais attention elles sont totalement « open »: des tables, des bancs aucune protection, aucune limite… il y a des toilettes, il faut ouvrir et fermer une grille pour y entrer afin de ne pas se retrouver en tête à tête avec un lion ou un léopard… mais c’est très excitant de faire un pause dans ces conditions, on se prend pour un vrai aventurier !

Je ne parle pas du côté Botswana car nous n’y sommes pas (encore) allés. Les pistes sont belles parce qu’on est dans les paysages de sable, les dunes rouges du Kalahari. En revanche, il faut savoir que sur certains tronçons on roule des heures sans voir d’animaux. Ils sont souvent autour des campsites et lodges principaux mais il n’y a pas de règle évidemment ! En gros il semble quand même qu’on puisse établir que les guépards et girafes sont plus vers Mata Mata et Twee Rivieren alors que les lions rôdent vraiment vers Nossob (d’où d’ailleurs l’absence des girafes dans ce coin car c’est trop risqué pour elles !). Les hyènes et les léopards sont visibles partout.

C’est un parc avec beaucoup d’oiseaux, de félins mais il ne faut pas oublier qu’il a d’abord été créé pour protéger les espèces migratrices comme les impalas, oryx, bubales roux, gnous … on les voit donc partout et on peut vraiment les regarder vivre. Évidemment s’ajoutent les chacals, autruches, suricates, écureuils, chouettes ….

En revanche, n’espérez pas voir des éléphants, des zèbres ou des hippos et rhinos, ils ne vivent pas dans cet endroit si chaud !! En revanche, on croise beaucoup de serpents et de scorpions (ces derniers sont très présents dans les campsites, attention !)

La grande « star » du KTP c’est le lion !

Les campsites sont très bien équipés: les trois ont une station essence (attention cependant lorsque nous étions à Nossob il n’y avait plus une goutte de diesel et ça a duré 3 jours (heureusement que nous avions fait le plein avant et que nous avions un double réservoir !). Dans les trois il y a une petite épicerie (boissons fraîches, bois, quelques conserves, gâteaux, du pain frais à commander la veille… pour les légumes, fruits, yaourts cela dépend de l’appro c’est plus aléatoire). Il y a une petite piscine dans chacun (mais sans ombre). Les blocs sanitaires sont impeccables avec toujours une partie douche, une partie toilettes, une partie vaisselle, le tout est propre et en super état. On y trouve des prises électriques pour charger les appareils si besoin. Il y a toujours un point d’eau où on peut souvent observer des animaux.

Point d’eau de Nossob

On doit ouvrir la grille à chaque fois qu’on entre dans le campsite et la refermer derrière nous: ça peut paraître anodin mais attention quand même. Un matin il nous a été impossible de sortir du campsite via la porte sud pendant plusieurs heures car une lionne était couchée juste devant …. on a vu une voiture arriver et on a eu le temps de faire un signe au passager pour ne pas qu’il descende ouvrir car eux n’avait pas vu la lionne qui était dans leur angle mort … si nous n’avions pas été devant la grille, la personne serait descendue… je ne sais pas ce qui se serait passé mais je ne préfère pas tenter. Donc toujours regarder autour avant de sortir du véhicule pour ouvrir la grille !!

Quand t’es en cage, derrière la grille du campsite avec un lionne pour surveillante !
La lionne qui nous surveillait ce matin là

Le système de permis papier: Quand on paie les frais d’entrée du parc au 1er campsite on nous remet un papier. Ce document doit être remis à l’office du campsite à chaque fois qu’on arrive dans le campsite. On doit aller le rechercher lorsqu’on veut faire un drive. Par exemple, le matin on récupère le document à l’office à 5h30, on indique qu’on part pour un drive dans le nord de Nossob (par exemple), ils notent l’heure de sortie et la direction et quand on rentre à 10h (par exemple), on remet le papier à l’office et ils notent l’heure de retour. Si on repart dans l’après-midi ou la soirée c’est pareil.

Drive chanceux du petit matin

Electricite: en Namibie ou en Afrique du Sud, il faut le même adaptateur (qui coûte 2 euros et on le trouve facilement dans les supermarchés ou les magasins des campsites ou lodges). Les emplacements de campsite du KTP sont bien équipés d’une borne électrique sur laquelle on peut charger le frigo par exemple …. mais attention là il faut un autre adaptateur, spécifique, et celui-ci coûte vraiment plus cher. Si c’est juste pour charger le téléphone, l’ordi, la batterie de l’appareil photo … on trouve des prises (où on utilise l’adaptateur classique) dans les blocs sanitaires des campsites.

Nos colocataires des campsites du KTP (c’est un mâle au cas où cela vous échapperait…)

Conduite: Le 4×4 est recommandé si on veut sillonner toutes les pistes sinon on sera vite limité. La pression des pneus doit être descendue à 1.5. Les wilderness camp et la partie botswanaise sont quasi impossibles sans 4×4. L’essence et le Diesel sont évidemment plus chers dans le parc mais on n’a pas le choix (et fait intéressant, le Diesel est plus cher que l’essence). De plus comme c’est sableux on consomme vraiment plus (plus qu’à Etosha). Donc il faut bien prévoir son coup: faire le plein dès que possible (surtout quand on compte rester autour de Nossob car s’ils n’ont plus d’essence c’est la grosse galère) et avoir le budget conséquent. Si on compte en général 0,95c/L de Diesel en Namibie ou en Afrique du Sud, il est plutôt autour de 1,20€/L dans le parc ….Pour les 7 jours dans le KTP nous avons dépensé 220 euros de Diesel (soit 31,50€ en moyenne par jour alors qu’à Etosha nous étions à 20€/jour en roulant vraiment pas mal).

Sans rapport mais entre une photo d’une pompe à essence et celle d’un guépard ….

Réserver les campsites et organiser sa visite : Pour les campsites Sud Africains et les Wilderness Camps on peut tout réserver sur le site officiel San Park. Et il faut savoir qu’en fonction des dispos, on peut changer au dernier moment. Par exemple, j’ai réservé à Mata Mata mais finalement je veux rester cette nuit à Nossob, il suffit d’aller à l’accueil et s’il y a de la dispo ils changent la résa. C’est valable entre tous les campsites du côté Sud Africains. Personnellement je trouve que, compte-tenu des distances entre les campsites, mieux vaut avoir réservé ses emplacements: parce que si on arrive à Nossob et que c’est complet, il faut se refaire des heures de route dans l’autre sens …. et on ne peut pas rouler de nuit !

Wifi: bon ce n’est pas super important parce qu’il y a mieux à faire dans le coin mais bon … on peut acheter un voucher dans les campsite (3,5 euros) mais on capte rarement aux emplacements, il faut souvent rester autour de l’épicerie pour avoir du Wifi. Pas de wifi dans les wilderness camp.

Aucun rapport non plus …. mais c’est plus intéressant que le wifi !

BUDGET 7 JOURS/7 NUITS

  • Entrées dans le parc: 387 rands/personne/nuit dans le parc soit 25€/personne/nuit. Donc pour 7 nuit nous avions un budget d’entrée de 340€ à deux. Comme nous continuions ensuite en Afrique Du Sud, nous avons acheté la Wild Card couple qui coûte 4 850 rands soit 305€ pour deux (et on peut accéder gratuitement à différents parc comme Augrabies, Boulder Beach, Cap Good Hope …). Donc comparez bien les deux.
  • Campsites (Mata Mata – Nossob et Twee Rivieren): 380 rands/personne/nuit soit 23€/personne/nuit donc 230€ pour 2 les 5 nuits
  • Wilderness Camp: 1 117 rands/nuit/personne soit 70€/nuit/personne donc 140€/nuit pour 2 personnes.
  • Essence: 220 euros pour les 7 jours

Il faut ajouter la location du 4×4 depuis le début du road trip à 80€/jour et une moyenne en nourriture de 20€/jour.

Budget par jour pour 2 personnes: 253€ jour (location du 4×4, essence, entrées, campsite ou wilderness camp, nourriture). Mais nous avons en fait économisé grâce à l’achat de la Wild Card qui nous a coûté 305€ mais que nous avons utilisée sur plusieurs sites. Donc notre budget réel est de 224€/jour pour 2 personnes. Si nous n’avions pas dormi en Wilderness Camp mais en rest camp toutes les nuits notre budget serait de 192 euros/jour.

4 Replies to “Kgalagadi Transfrontalier Parc (KTP) quelques aspects pratiques”

  1. […] Puis nous avons dû nous résoudre à sortir du KTP pour continuer notre route…. personnellement je serai bien restée encore plus longtemps … Pour les aspects pratiques et le budget c’est ici. […]

  2. […] Nous avons beaucoup aimé l’expérience des Wilderness Camp et on espére revenir à Bitterpan la prochaine fois qu’on vient au KTP. Pour le budget et les questions pratiques, petit article récap ici. […]

  3. […] sortant du KTP nous prenons la direction des chutes d’Augrabies notre prochaine étape. C’est un peu […]

  4. […] Card : 303€ pour un couple, achetée dans le KTP pendant le road trip de Windheok à Cap Town (pour nous,compte-tenu du temps passé dans le KTP, […]

Laisser un commentaire