De Etosha au Désert du Namib en 2 jours

Janvier 2020 2 nuits

Etosha sortie Okaukuejo – Omandumba guest farm : 300km – 5h

Omandumba – Tinkas (région de Swakopmund): 300km – 5h

En raison des pluies qui peuvent sévir en Namibie en janvier, le nord du pays et Caprivi ne faisaient, initialement, pas partis de nos projets … mais d’un autre côté nous avions envie de revoir Etosha …. Donc nous avons décidé de monter à Etosha et de redescendre en peu de temps vers le désert, la prochaine « grosse » étape.

Il faut cependant compter une étape d’1 nuit entre Etosha et Swakomund puis une autre jusqu’à la région de Solitaire qui marque l’entrée de la piste vers Sesriem. La dernière fois nous avions pris beaucoup plus de temps entre les deux, nous arrêtant aux classiques Spitzkoppe, Twyfelfontein , Walwis Bay, Grootberg …. (et la prochaine fois cela sera sûrement l’axe principal de notre voyage mais il faudra que ce soit en dehors de la saison de pluies…) mais cette fois nous avons fait le trajet en 2 jours privilégiant d’autres endroits.

Nous avons placé la 1ére nuit vers Omaruru dans l’Erongo …. A la fois une mauvaise et une excellente idée. Je m’explique : une mauvaise parce que c’est magnifique, sublime, incroyable et que donc forcément y passer en coup de vent comme ça nous a frustrés et rappelé combien la région est, elle aussi, belle (mais ce n’est pas grave, le 3éme road trip en Namibie est dans nos tête et sera dédié au nord est et ouest du pays exclusivement cette fois !!). Mais donc une excellente idée car ce campsite et le paysage autour font partis de nos gros coups de cœur et nous reviendrons là c’est sûr : Omandumba Guest Farm.

Il faut bifurquer sur une petite piste dans les montagnes de l’Erongo et dès le franchissement des barrières on est absorbés par ce paysage de roches et le silence qui y règne, c’est vraiment magnifique.

Nous allons rouler quasi jusqu’au bout pour trouver cette guestfarm. De là on nous indique notre campsite : on galère pour le trouver car en fait il n’y a rien et le nom du campsite n’est pas Omandumba mais San Campsite…. Il faut prendre la direction du San Living Museum et quand on est presque arrivés, à gauche est indiqué le San Muséum et à droite le San Campsite, un lavabo brinquebalant est posé là. Vous êtes arrivés. Mais Mon Dieu que c’est beau….

Salle de bain plein air
Evier
Entre les gros cailloux du fond notre salle de bain !

On a une vue incroyable sur les alentours, ces gros rochers et on est seuls !! C’est la beauté du skiptzkoppe mais seuls. Il y a un petit espace salle de bain en plein air qui est lui aussi entre les rochers. Le soir nous avons essuyé un orage monumental avec une pluie diluvienne et des éclairs partout autour de la vallée.

Juste avant la pluie !

On ne faisait pas les malins ne sachant pas si la tente allait nous tenir totalement au sec … mais coup de chance elle est 100% imperméable, résiste aux rafales de vent, nous sommes à l’abri. Les couleurs de la fin de journée, le dîner dans ce tableau de la nature et le réveil avec les oiseaux resteront longtemps gravés dans nos mémoires !! Le lendemain, avant de repartir, nous avons visité le San Living Museum, on en parle ici.

Au petit matin au réveil de notre tente

Ensuite nous avions placé la deuxième nuit aux alentours de Moon Landscape (vers Swakopmund) : Tinkas…. Mais je ne vais pas pouvoir en dire grand-chose car nous ne l’avons pas trouvé !! En fait, en partant d’Omandumba nous avons demandé le chemin, la proprio nous a dit de passer par Moon Landscape, nous voici donc en route. À Moon Landscape (toujours aussi magnifique) nous faisons escale, sur ses recommandations au Goanikontesoasis, cadre sympa, proprio charmante, une petite halte parfaite. On était dans le temps, tranquilles. Je me refais confirmer la route. La proprio indique le même chemin. Bon premier soucis, ce n’est pas tout à fait ce qui est écrit dans mon road book mais bon passons, on est confiants. Et puis là a commencé trois heures de galère, nous n’avons jamais trouvé la route pour y aller …. Celle indiqué par les deux femmes était fermée (route privée appartenant à une société)… les kms de mon road book étaient erronés, il était écrit 55 km depuis Swakopmund mais après 70km toujours aucune route… 18h, cela fait 3h qu’on roule, qu’on fait des ½ tour, qu’on cherche… On se dit que même si on trouve la route, on a encore 50km de piste pour arriver au campsite où il n’y a ni eau, ni électricité ni rien … On laisse tomber ça sent le plan pourri. On passera la nuit dans un campsite sans charme à Swakopmund et oui ça arrive… ça fait parti du voyage ! On garde ce campsite en tête pour une prochaine fois car on en a entendu que du bien.

Il y a des fois où c’est génial et qqs fois c’est un flop, ça fait parti du voyage !

Le lendemain on entre dans le Namib Naukflut pour notre plus grand bonheur.

BUDGET

  • Campsite Omandumba : 21 euros/nuit pour 2
  • Campsite Tinkas (pré-payé): 31 euros/nuit pour 2
  • Campsite Desert Sky Backpapers Swakopmund : 22,50 euros/nuit pour 2
  • Marche 1h30 avec les San au San Living Muséum : 10 euros/p
  • Bracelets du petit shop en plein air des Sans : 12 euros/bracelet

Il faut ajouter à ce budget le prix de la location du 4×4 tente (80 €/jour) + une moyenne en nourriture sur notre road trip de 20€/jour pour 2 personnes et en essence 20€ par jour.

2 Replies to “De Etosha au Désert du Namib en 2 jours”

  1. […] Sur les recommandations d’une amie à Windhoeck, nous décidons de visiter le San Living Muséum à côté de Omandumba Guestfarm. […]

  2. […] Omaruru – 1 nuit – Omandumba guest farm campsite– (21€/nuit pour 2) San Living Museum (marche avec les Sans: 10€/personne) […]

Laisser un commentaire