Waterberg

Janvier 2020 – Waterberg Wilderness – 1 nuit

Windhoeck – Waterberg : 300km – 4h30

Lors de notre précédent road trip nous avions dormi une nuit au Waterberg, la dernière avant de rendre notre voiture à Windhoeck…. Et nous avions été frustrés de ne pas avoir le temps de visiter un peu le parc (arrivée trop tardive).

Donc cette fois nous sommes arrivés plus tôt pour randonner un peu. Janvier = saison des pluies en Namibie…. selon les années… Et cette année 2020 est plutôt pluvieuse ! C’est donc sous la pluie et les orages que nous avons parcouru les kms entre Okahandja et Waterberg. La dernière partie de la route est une piste et on nous a bien mis en garde sur les franchissements des lits de rivière ….à un moment l’eau coule tellement de partout qu’on ne sait pas si on peut franchir avec le 4×4. On ne veut pas prendre de risque (ça peut couter cher et cela est arrivé à des voyageurs quelques jours après qui ont absolument voulu traverser un lit de rivière qui était trop haut et leur 4X4 de location s’est noyé … donc prudence !). Nous décidons donc d’attendre un peu que la pluie se calme et qu’avec un peu de chance nous croisions une autre voiture…coup de chance, un 4×4 du Waterberg nous double, il baisse sa fenêtre et nous lui expliquons qu’on hésite à cause de la hauteur de l’eau. Il nous dit qu’il va passer et qu’ensuite il nous fera signe si c’est ok. Il passe, l’eau est quand même bien haute mais il nous fait signe qu’on peut y aller… on décide de lui faire confiance, on met le mode 4×4 et on serre les fesses. Les rangers sont sympas, ils attendent de l’autre côté au cas où.. heureusement tout se passe bien (mais le soir en défaisant nos affaires on s’apercevra quand même que l’eau est entrée dans le coffre et que ça les a bien mouillées…). La pluie en Namibie monte et descend à une vitesse incroyable, le lendemain tout est quasi sec et ces passages de rivière ne ressemblent guère plus qu’à des flaques d’eau lol !

Le lendemain ce n’est plus vraiment impressionnant !

Il y a deux campsites dans le Waterberg : le NWR (le 1er qu’on croise sur la route quand on arrive) qui est … du niveau d’un NWR donc à moins que l’autre soit complet mais sinon mieux vaut passer son chemin. Et celui du Waterberg Wilderness qui est beaucoup plus sympa. Nous nous installons donc au Plateau Campsite entouré par les formations rocheuses du Waterberg.

À peine installés, nous nous mettons en route pour le Dassi Trail (le Dassi est ce petit animal qui ressemble à une marmotte et qu’on croise en grand nombre sur le site). Il existe plusieurs randos sur le site de différents temps de parcours et difficulté, toutes sont bien indiquées. On monte jusqu’au café du Waterberg Valley Lodge où se situe le début de la boucle. Le temps est couvert mais il ne pleut plus, parfait. La rando est facile, on s’approche des formations rocheuses, les paysages du Waterberg sont très verts. On croise des oiseaux et des dassis. Il nous faut 2h pour effectuer la boucle de 3km.

On revient (en sueur car il fait chaud et humide) au resto du lodge qui a toujours un cadre dingue…..

Le lendemain matin on monte au 2éme lodge du Waterberg Wilderness (Plateau Lodge) pour prendre un café au bar qui a lui aussi une magnifique vue et des dizaines de dassis. La vue de celui-ci donne sur la plaine étendue devant nos pieds !

Nous ne montons pas au 3éme lodge (Wilderness Lodge) car nous y sommes passés la dernière fois, il s’agit d’une ancienne ferme rénovée, le jardin est magnifique en revanche il n’y a pas de vue aussi spectaculaire.

Une chose m’intrigue : quelle est la différence entre ce que l’on visite ici au Waterberg Wilderness et le Wilderness parc du NWR, surtout que les guides parlent souvent de la rando à faire absolument dans le parc du NWR.

Piste entre le Wilderness et le NWR (cette fois sous le soleil)

Nous décidons donc d’aller y faire un tour. Le temps aujourd’hui est hyper dégagé, grand ciel bleu et grosse chaleur namibienne de retour. Nous nous acquittons des frais d’entrée (80ND/personne + 10ND pour la voiture soit 10 euros pour 2 avec la voiture). Et là c’est un peu la déception … on entre par le petit shop digne d’un NWR … puis le campsite -no comment- puis on passe devant les « bungalows » et la piste s’arrête devant le chemin de randonnée (la seule activité à faire, à part ça il n’y a rien d’autre et clairement le site est moins beau qu’au Wilderness). On peut randonner seuls pour la partie libre ou accompagnés par un ranger si on veut aller plus loin. Nous nous lançons donc dans la rando libre « montain view ». Au guichet, on nous a dit « attention aux serpents, il y en a beaucoup mais ils n’ont jamais mordu personne » …ok rassurant. Le début se passe bien mais vers le milieu la signalisation devient … absente. On ne sait pas par où passer, c’est rocailleux et touffu… et pas d’indications. On entend des jeunes allemands dans le coin, on essaie de voir par où ils passent et ils finissent par déboucher de derrière les feuillages. On leur demande si c’est le chemin, ils ne pensent pas car ils se sont aussi perdus et se dirigent à vue (on est mutuellement contents de se rencontrer !). Ils nous disent de monter dans les rocailles plus haut pour atteindre la faille où nous retrouverons une signalétique… C’est parti on grimpe un peu au hasard et effectivement arrivés à la faille, des traces de pas peints sur les rochers ….

Le chemin ….

A partir de là il faut escalader une vingtaine de minutes avant d’atteindre le plateau qui offre une magnifique vue. La descente est tout aussi épique car la signalétique est tout aussi absente … Donc même si la vue là-haut est belle, se lancer dans cette marche n’est pas indispensable car c’est vraiment mal indiqué, on grimpe quasi toujours au milieu des roches (et il faut faire attentions aux serpents et scorpions) et surtout si vous avez dormi et marché dans le Waterberg Wilderness vous avez eu la même vue depuis les cafés des lodges et les randos qui, elles, sont entretenues et bien indiquées !

Vue au somment de la montagne

Budget :

  • Nuit au campsite du Wilderness : 31€/nuit pour 2 personnes
  • Entrée au NWR pour la rando : 10€ pour 2 avec la voiture (ce prix est valable pour la journée qu’on vienne juste y faire un tour ou qu’on y dorme)
  • Boissons au café du Wilderness : 2€ pour un coca et une eau pétillante

Il faut ajouter à ce budget le prix de la location du 4×4 tente (80 €/jour) + une moyenne en nourriture sur notre road trip de 20€/jour pour 2 personnes et en essence 20€ par jour.

One Reply to “Waterberg”

  1. […] Waterberg – 1 nuit – Waterberg Wilderness campsite (31€/nuit pour 2) […]

Laisser un commentaire