Le thé de Saõ Miguel

Pour accéder aux deux plantations de thé (nord est de l’île) on passe en général par Ribeira Grande. La route entre cette ville et les plantations réserve de belles surprises

Comme je l’ai dit ici, Ribeira Grande, sans être incroyable non plus, et une halte sympathique et avec de belles plages (de surfeurs) et un bord de mer assez déchiqueté.

Sur la route des plantations, il existe le Miradouro Santa Iria qui donne une vue vraiment sympa sur les côtes et les terres.

 

PORTO FORMOSO

Nous nous sommes d’abord arrêtés à la plantation de thé, plus familiale, de Porto Formoso.

Le cadre est vraiment sympa: veille bâtisse, petite entrée soignée, jolie terrasse vue sur des plantations bordées d’hortensias et la mer au loin… le cadre de la visite est vraiment agréable, nous l’avons nettement préféré à celui de Gorreana.

La visite n’est en revanche pas très intéressante (ni plus, ni moins que celle de Gorreana, dans les deux cas c’est assez décevant). On regarde d’abord un film de 5mn avec quelques images d’époque (mais de qualité moyenne) puis quelques explications sur les différentes qualités de thé noir (Porto Formoso ne produit que du thé noir). Ensuite on passe 5mn à peine dans les salles de machines avec quelques explications données sans grande conviction (le thé est ramassé, traité et conditionné entre avril et septembre donc en novembre ce n’est pas en fonctionnement). Puis on passe dans une salle cosy, un peu à l’ancienne, pour une dégustation d’une tasse de thé noir. Possibilité d’acheter du thé (entre 3,50 et 5 euros le paquet selon le thé choisi) ou produit dérivé.

La « visite » –c’est quand même beaucoup dire qu’il s’agit d’une visite … rien à voir avec les visites expliquées et intéressantes qu’on peut faire en Asie –  est gratuite (comprenant la dégustation de la tasse de thé) et franchement on n’est pas du tout poussé à l’achat à la fin. Les plantations visibles ne sont qu’une petite partie de leurs plantations, le reste se situe sur un autre terrain et n’est pas visitable. Là c’est plutôt la partie « marketing » mais le cadre est remarquable et vraiment agréable.

 

GORREANA

Le producteur de thé le plus connu et historique de l’île est en fait Gorreana.

Ce n’est pas du tout la même ambiance: c’est l’arrêt de tous les groupes qui visitent l’île … gros bâtiment sans trop de charme, pas de visite guidée, on peut visionner un film qui pourrait être intéressant sauf qu’on entend rien car la salle de dégustation est à côté et tout le monde passe par la salle de visionnage … ensuite on peut visiter des salles de machines mais sans explication c’est quand même moins sympa…

On a un accès libre à une salle sans charme et bruyante pour goûter le thé en libre service: thé noir ou thé vert (puisque Gorreana en produit). La vue pourrait être sympa mais ils n’ont pas le temps de laver les vitres donc bon ….et c’est vraiment bruyant. On peut là aussi acheter du thé mais en fait ce n’est pas le produit le plus mis en avant: aimants, t-shirts, cartes postales, confitures, liqueurs … un vrai magasin de souvenirs, bref ici business is business. Mais la dégustation du thé elle est 100% gratuite.

Bon jusqu’ici on se dit que la visite ne vaut pas le coup… sauf que le gros plus de Gorreana est qu’on peut se promener dans les plantations de thé !

On a suivi la petite marche indiquée de 2h mais qui nous a pris 1h30. C’est hyper facile et bien agréable. On commence par traverser une partie des plantations de thé.

Puis on emprunte une piste « forestière » qui quitte un peu les plantations. C’est un peu moins intéressant mais cela ne dure que le temps de monter suffisamment haut pour avoir une vue sur les plantations et la mer (ça prend un quart d’heure).

Ensuite on traverse une magnifique forêt de conifères: et oui aux Açores le thé pousse au milieu des sapins avec vue sur l’Océan !!

À partir de là, on redescend vers l’océan et Gorreana en traversant à nouveau les plantations. C’est vraiment une belle partie de la rando. Nos photos sont un peu sombres car c’était vraiment en fin de journée …

Les deux visites valent la peine pour le paysage unique des plantations de thé en Europe et pour goûter ce thé Européen !

2 Replies to “Le thé de Saõ Miguel”

  1. […] on voulait prendre notre temps pour profiter de la côte entre Nordeste et Maia (avant les plantations de thé que nous avons déjà visitées). Mais … encore une fois, nous avons manqué de temps pour […]

  2. […] Direction Caldeira Velha où on se détend pendant quelques heures ! Puis on part sur le chemin du thé de Saõ Miguel et rando dans les plantations de Gorreana […]

Laisser un commentaire