Découverte de Dalat

Nous commençons la visite de Dalat l’après-midi par le circuit classique d’un petit tour dans la ville :

  • Lac de Dalat, bon on va être calme c’est un lac oui mais qui est entouré par les routes (et c’est pas des routes secondaires hein, c’est plutôt de la grosse route avec beaucoup de circulation) donc ce n’est ni calme ni de l’air frais …. mais bon ça apporte une nature touch à la ville. On peut trouver un centre commercial autour, des restos, des pédalos …

  • Puis nous visitons la fameuse gare routière avec ses bâtiments coloniaux, à noter qu’une fois qu’on a mis le pied sur le parking il faut payer  5 000VND/personne pour visiter. L’endroit est sympa et le petit train fonctionne toujours. Mais c’est là qu’on a commencé à comprendre que Dalat c’est aussi une ville à selfies pour les jeunes Vietnamiens…

Il y a un café très instagram derrière avec de bons chocolats à déguster …

  • Nous nous sommes ensuite promenés dans le French Quarter à la recherche des maisons coloniales et c’est vrai que certaines sont vraiment sympas, en plus ou moins bon état.

  • Et nous sommes arrivés à l’Université un peu avant 17h pour patienter jusqu’à l’ouverture (on ne peut pas rentrer avant 17h). Au début il n’y avait pas grand-monde mais au bout de 15mn c’était rempli de perches à selfies …

  • Puis nous sommes remontés vers notre hôtel en longeant le lac, en passant devant l’Église St Joseph et les hôtels huppés du centre de Dalat.

C’est au marché de nuit que nous avons terminé cette 1ère journée à Dalat et nous étions franchement amusés de voir les Vietnamiens avec des bonnets et des doudounes alors que nous étions en T-shirt …. pour nous Dalat n’est pas franchement frais (en tous les cas en février).

Le 2ème jour Paulo est au fond du lit, je pars donc explorer seule Dalat. Comme je ne conduis pas de scooter, je prends un Grab pour me rendre au Palais de Bao Dai que j’avais hâte de découvrir… et je dois dire que j’ai été plutôt surprise ….. ce n’est pas le style auquel je m’attendais. Disons que là c’est vraiment retour dans les années 40, on n’est pas dans le Palace avec les fioritures et les princesses hein …

Et comme il ne faudrait pas salir ce beau carrelage d’époque, visite obligatoire en chausson …

L’extérieur n’est pas renversant mais a un petit côté jardin français … avec son petit coin à selfies évidemment !

Jusqu’à 10h30 il n’y avait pas trop de monde, pas de groupe avec des micros … c’était bien, quand je suis repartie le volume sonore et la densité commençaient à devenir étouffants.

Je suis allée à pieds jusqu’à un café bien connu de Dalat mais qui n’en reste pas moins un lieu très agréable: Le Chalet. La petite route boisée est sympa et on croise des demeures plutôt cossues !

`

Je m’installe au Chalet en me demandant si je tente la Crazy House juste en face mais compte-tenu du défilé de bus et de l’embouteillage de perches à selfies, je retarde la visite au lendemain, je tenterai d’être là tôt pour éviter les groupes.

Je décide de rentrer à pieds jusqu’à l’hôtel situé dans le centre pour voir si Paulo survit. En prenant les petites rues, on trouve un peu de calme et de belle demeures.

Je tombe même sur le Moulin Rouge version Dalat !

Paulo n’étant ni en état de sortir ni suffisamment à l’agonie pour que je reste, je ressors et déjeune pas loin de notre hôtel dans un endroit très hipster/instagram comme il y en a tant à Dalat: An Garden, c’est sympa et la nourriture végétarienne est bonne.

L’après-midi je me concocte un circuit dans Dalat qui restera sûrement ma visite préférée de la ville sur ces 3 jours.

Du An Garden je pars à pieds pour la Pagode Linh Son, qui n’a honnêtement que peu d’intérêt (sauf à n’être pas fréquentée par les groupes et les perches à selfies).

Mais j’ai pris des petites routes pour y venir et Dalat, en dehors des grosses routes, est une ville agréable pour marcher et finalement calme…le mélange d’architecture lui donne un petit charme qu’on ne trouve pas dans beaucoup de villes au Vietnam.

Après Linh Son, je me dirige vers le Domaine de Marie  en empruntant toujours des petites rues. J’ai la surprise de longer un petit canal vraiment sympa. On n’est presque plus au Vietnam là !

Sur le chemin, je fais une pause café dans un bar tout ce qu’il y a de plus instagram. Les jeunes y sont supers sympas !

Et pas loin, je passe devant ce homestay typiquement dans le style Dalat !

Le Domaine de Marie est un endroit que j’ai beaucoup aimé, très serein. L’extérieur est sympa et coloré (faut aimer le rose).

Mais ce qui vaut vraiment la peine d’y entrer et de s’asseoir c’est le jardin intérieur très coquet et relaxant … il y a une belle ambiance et on entendait même le chant des soeurs.

Je prends ensuite la direction de Ana Mandara sur les hauteurs de Dalat. Je prends toujours des petites routes et vraiment je dois dire qu’à ce moment là j’apprécie le charme de Dalat, mi-vietnamienne, mi-européenne.

Le Ana Mandara est aujourd’hui un « resort » composé de villas coloniales au milieu d’un parc boisé.. c’est vraiment beau et cossu. Je suis rentrée en indiquant que j’allais au café, à vrai dire personne ne m’a vraiment demandé quelque chose…c’est d’un calme ! Très agréable.

Pour repartir, je suis repassée pas ce petit canal qui commençait à s’animer pour le soir….

Le troisième jour a commencé, toujours seule, à la Crazy House dés l’ouverture pour éviter les groupes.

Bon franchement je n’ai pas compris le délire …. d’un point de vue esthétique je dois dire que j’ai trouvé ça souvent moche voire vraiment kitch….

Les chambres (car oui on peut y dormir mais pas y faire la grasse mat hein) sont sombres, petites et franchement c’est cheap cheap niveau matériau …. tout fait vraiment 1er prix je trouve…

C’est pas du tout, mais alors pas du tout, sécurisé… avec des enfants faut faire gaffe parce qu’on peut monter assez haut sur des escaliers bien étroits et sans sécurité. A part ça, quand on prend les escaliers ont a une vue sur le quartier et là je me suis dit que j’étais bien contente de ne pas avoir ça à côté de chez moi !

Alors bon peut-être que j’ai une ouverture artistique trop limitée pour comprendre le projet …. mais perso j’avais quelques heures à perdre donc voilà mais sinon je trouve qu’il est préférable de se promener dans les petites rues de Dalat comme j’avais fait la veille plutôt que de venir voir la Cray Cheap house…

Comme Paulo se sentait mieux, nous avons pris le scooter l’après-midi direction la Pagode Linh Phuoc, décidément c’est ma journée du kitch …

Il y a pas mal de monde sur place, ça semble être une pagode importante et tout est fait pour impressionner le fervent…

C’est quand même un peu kitchouille ….

Nous revenons par le lac Thuyen dont je parle ici. Malheureusement la fièvre de Paulo revient et nous sommes tous les deux maintenant un peu patraques… on décide de se poser un peu car normalement demain nous avons une longue route pour le lac Lak …..

Dalat nous laisse un petit goût d’inachevé puisque nous n’avons pas pu vraiment profiter des alentours mais aussi en demi-teinte car nous pensions y trouver du calme et du repos mais ça reste une grosse ville Vietnamien bruyante… en même temps, à pieds, j’y ai passé de bons moments et j’ai trouvé des lieux qui m’ont plu, des chemins charmants… le fait de ne pas être au top, à certainement joué aussi sur notre perception.

Budget

Location de moto (depuis Cam Ranh) : 4 euros/jour

Essence quasi rien puisque Paulo était malade ….

Visite de la gare : quelques centimes !

Grab du lac de Dalat au palais de Bao Dai: 1 euros

Visite du Palais de Bao Dai : 1,20 euros/personne

Visite de la Crazy House: 2 euros/personne

Déjeuner au Chalet ou au An Garden : 4 euros/personne

Chambre au Pi Hostel (très bien): 22 euros/nuit avec les PDJ (chambre double avec SDB privée)

 

 

 

 

Laisser un commentaire