Arrivée à Dalat: grandes serres et petites forêts

Pour rappel, nous effectuons une petite boucle à moto depuis le sud de Nha Trang:

Nous avons relié Cam Lap à Dalat en 3h30 de moto sur une route facile, propre mais sans grand intérêt…

La partie la plus impressionnante est finalement lorsque nous arrivons en hauteur avant de redescendre vers la ville de Dalat (il y a plusieurs cols à passer).

On passe d’abord par des plantations de thé qui sont assez sympas. On est de suite dans le bain de la jeunesse dorée Vietnamienne en week-end à Dalat: petit train pour circuler, cafés avec du thé vendu plus de 3 euros la tasse, spots à selfies .. bon ce n’est pas aussi horrible que ça pour de vrai mais ce n’est pas aussi waouh que ce que peuvent être des plantations en Asie…

Puis on traverse une forêt de conifères comme il y en a pas mal dans le coin (d’ailleurs, si vous faites la route, soyez couverts car Paulo a attrapé la crève dans ces cols entre Cam Lap et Dalat et est resté cloué au lit pendant les 3 jours suivants !)

On arrive ensuite en-haut du dernier col, on surplombe Dalat et là s’étendent à perte de vue des serres et des cafés (car le coin est réputé dans la production de fraises et de café – entre autres. A propos de ce dernier, avant de vous précipiter pour goûter le fameux café produit grâce à la civette, je vous invite à lire les nombreux articles à ce sujet qui expliquent la maltraitance et la souffrance des civettes derrière ce café vendu une fortune … ça ne vous donnera pas envie de participer à ce business !).

Même si on surplombe les environs et qu’on a une vue dégagée, je ne peux pas vraiment dire que ce soit « beau »: c’est quand même de l’agriculture sous serre à perte de vue… ce n’est pas forcément ce que je m’imaginais.

Pour le moment, et malheureusement cela va se confirmer, Dalat me fait un peu la même impression que Pyin Oo Liwn (Myanmar): quand on dit ancienne station climatique coloniale, on imagine une ville calme,dans la nature mais en Asie pas sûre que ça existe… le calme et la nature ne sont pas vraiment au rendez-vous. C’est quand même assez bruyant et la nature est pas mal rongée par l’Homme… Dalat réserve quand même quelques belles surprise mais niveau calme, grand air et nature ce n’est pas vraiment ça.

On trouve souvent 2 points d’intérêts autour de Dalat dans les blogs: les cascades – je renvoie à l’excellent article de Vietnam Coracle car Paulo ayant été malade les 3 prochains jours nous n’y sommes pas allés. Et la « nature » dont les lacs de Lac Tuyen Lam. Nous y sommes allés le dernier jour, Paulo ayant retrouvé un peu d’énergie.

Bon c’est sympa, on peut se promener en scooter autour du lac .. il y a (évidemment) des aménagements pour les selfies, des hôtels en construction …. mais on n’a pas non plus l’impression de prendre une bouffée d’air et de nature, je sais pas il manque quelque chose…

Est-ce parce que Paulo est resté malade au fond du lit quasi tout le séjour à Dalat, que je n’ai pas non plus été au top je ne sais pas mais les alentours de Dalat nous ont laissés sur notre faim… il faut que je me mette dans la tête que station climatique, nature, calme en Asie du Sud Est ce n’est pas la même chose qu’en Europe… le calme, la nature préservée et l’air pur n’ont pas les mêmes définitions !

Pour quelque chose de plus « convainquant » je vous renvoie au blog de Brice qui semble avoir bien apprécié les lieux.

 

One Reply to “Arrivée à Dalat: grandes serres et petites forêts”

  1. […] revenons par le lac Thuyen dont je parle ici. Malheureusement la fièvre de Paulo revient et nous sommes tous les deux maintenant un peu […]

Laisser un commentaire