Pourquoi nous n’avons pas aimé Hoi an (pendant le Têt)

Je ne vais pas écrire un énième article sur Hoi An pour montrer les façades jaunes instagrammables – prises à 5h du mat quand on peut encore trouver le charme d’antan à cette ville qui se transforme en tourisme de masse à partir de 8h et Disneyland dès la nuit tombée

Les rues de Hoi An à 5h30, au petit matin

….les plages de An Bang -décevantes après celle de Con Dao -,

….les jardins de Tra Que qui sont certes sympas mais à part pour des citadins en manque de campagne ne sont pas non plus renversants – surtout que c’est quand même un gros trucs à touristes américains voulant se faire prendre en photo en train d’utiliser les outils de jardinage

….ou les balades en vélo sur l‘île de Kim Bong, encore que ce soit en fait la seule partie du séjour qui nous a vraiment plu ….

Bref non ce ne sera pas un article dithyrambique sur Hoi An qui, pour nous, n’a pas du tout constitué un incontournable mémorable de ce voyage au Vietnam. On pourrait évidemment faire un article avec nos photos des maisons, les cafés branchés et les tous ces lampions pour faire croire qu’on a trouvé ça génial mais même si la ville est belle, elle est gâchée par l’affluence touristique.

Mais c’est en y allant qu’on se fait sa propre opinion donc à chacun son avis … je vais juste expliquer pourquoi séjourner à Hoi An pendant la semaine du Têt est une fausse bonne idée.

En fait tout dépend ce que l’on cherche….

Si on veut une ville qui croule sous le monde, où dès la fin d’après-midi il faut jouer des coudes pour circuler dans les rues ou traverser le pont, où à la nuit tombée le bord du fleuve se transforme en Disneyland à lampions, où le matin on doit se frayer son chemin entre les détritus de lampions brûlés, de papier et des bouteilles de bière qui jonchent le sol, où on peut boire des bières entre touristes … alors Hoi An est une excellent choix.

Fin de journée sur le pont
À la nuit tombée
Au petit matin on navigue sur les papiers
Les berges sont salies par les papiers des lanternes vendues la veille
Le fameux Pont Japonais au petit matin avec tous les papiers autour
Dès le milieu d’après-midi ça recommence ….

Mais nous, nous nous étions imaginé que le Têt serait plus magique dans cette petite ville aux maisons historiques et colorées. Que nous verrions plus de traditions liées aux fêtes du Têt. Qu’il y aurait une ambiance plus festive mais pas dans le sens groupe d’asiatiques déchaînés avec des perches à selfies et européens en manque de bière, non on pensait assister à des défilés de nouvel an dans la rue, des coutumes … Mais il n’y a rien eu de tout ça (à part les jeux de hasard et d’argent dans les campagnes et qui nous ont bien fait rire)…Seulement le passage de quelques personnes dans les maisons de la rue où nous logions, quelques minutes qui nous ont rappelé que nous étions pendant le Têt, rien de plus.

Quelques joueurs s’arrêtent devant chaque maison
Les deux danseurs entrent dans la maison où ils effectuent une « chorégraphie »

Jeu de hasard, de pari et d’argent dans les rues en campagne

Le Têt à Hoi An c’est :grosse affluence touristique (asiatique et européenne), encore plus de lampions et de lumières agressives sur le fleuve, hausse des prix : les restos appliquent une taxe de +10 000VND/p et le thé est à 15 000 au lieu de 12 000, le moindre achat est taxé de quelques de VND supplémentaires… bon rien de ruineux mais c’est représentatif de l’ambiance locale…Beaucoup de magasins sont fermés: par exemple si vous venez à Hoi An pour les tailleurs, oubliez ils sont fermés pour la semaine, le musée Rhenan aussi (et ça c’est vraiment dommage, heureusement nous sommes repassés à Hoi An après Hue et avons pu le visiter, je crois que, selon moi, c’est The Truc immanquable à Hoi An, les photos sont magnifiques, il y a énormément d’infos sur les ethnies du pays, il y a un vrai travail d’informations et surtout un tel amour du pays qui transmet une telle émotion… pour moi venir à Hoi An et ne pas visiter le musée Rhenan c’est un gâchi…)

En revanche pendant 2 jours on peut visiter gratuitement tout ce qui nécessite normalement le ticket Hoi An (pont japonais, les maisons traditionnelles …). Mais évidemment on n’est pas seuls !!

Je me rends compte que c’est un article assez négatif … mais j’aurais aimé qu’on me dise la vérité sur Hoi An avant qu’on réserve 1 semaine là-bas plutôt que de continuer à faire vivre la légende instagram et facebook de Hoi An qui est quand même loin du village paisible qu’on veut bien nous vendre…surtout pendant le Têt. A refaire, nous passerions le Têt dans le Delta du Mekong…

Il y a quand même des choses que nous avons aimées à Hoi An, rien n’est tout noir évidemment:

  • la nourriture est excellente avec les Cao Lau, My Quang, White rose, Wonton frits, Banh My phuong et le thé glacé Mot…
  • le musée Rhenan est magnifique nous l’avons adoré

  • les maisons à 5h du matin sont belles (on ne devrait voir Hoi An qu’une fois à 5h du mat et partir) ainsi que les maisons et temples inclus dans le ticket
  • la rencontre avec les filles proprios de l’Ami Guesthouse (35 euros/nuit) et Loongboong Homestay, adorables

 

 

One Reply to “Pourquoi nous n’avons pas aimé Hoi an (pendant le Têt)”

  1. […] Hoi An: (5 nuits) nous y sommes arrivés pour la semaine du Têt, c’est un peu l’étape de la déception, loin de ce que nous avions pu lire ou imaginer … Nous avons dormi à l’Ami Guesthouse, super endroit, bien situé, au calme et d’un bon rapport qualité/prix 30 euros pour 2 avec les PDJ. […]

Laisser un commentaire