Ile de Con Dao: plages, forêt et beaux panoramas

Évidemment si on vient sur l’île c’est aussi pour sa nature…. qui est (pour le moment) intacte. Et nous n’avons pas été déçus !

CÔTÉ PLAGES

Je n’aurais pas tendance à qualifier Con Dao d’île balnéaire pour plusieurs raisons : d’abord il y a bien des plages sympas pour se baigner mais pas non plus énormément. Ensuite les plages sont belles, l’eau est chaude mais ne vous attendez pas à une ambiance « bord de plage ». Sur la plage Dam Trau il y a quelques baraques qui vendent des fruits de mer avec 2 ou 3 chaises en plastique sur le sable et c’est tout. Les autres plages sont vierges de tout installation. Ce n’est pas une ambiance bikinis, transat, coktails et fêtes contrairement à ce qu’on peut lire sur Phu Quoc  (et c’était parfait selon nous). Enfin il semblerait que le temps ne soit pas toujours propice à la baignade, nous y étions en janvier et la mer étais souvent agitée, impossible de faire une excursions sur les îlots autour ou pour du snorkeling.

Les plages « baignables »

  • La plus connue et la plus belle est indéniablement Dam Trau, à côté de l’aéroport (on peut d’ailleurs voir l’avion atterrir ou presque mais comme il n’en passe pas souvent c’est plus une animation qu’un soucis)

Il y a d’abord la plage principale, avec quelques baraques qui vendent des cocos, de la bière et des fruits de mer et qui ont quelques chaises en plastiques sur la plage (mais pas grand chose hein).

Là c’était la grosse affluence !
La partie restaurants ….

Si on s’éloigne de ces quelques restos, il n’y a plus un chat ….

Ensuite on passe des roches et il y a une petite crique avec jamais personne encore une fois …

  • Plage de l’hôtel de Poulo Condor

Je ne connais pas vraiment le nom de cette plage … mais il y a l’hôtel Poulo Condor dessus (car contrairement à la plage où se trouve le Six Senses et qui n’est pas du tout accessible si on n’y loge pas, celle du Poulo Condor reste accessible à tous. On peut même aller boire un verre ou se restaurer au café-restaurant de l’hôtel le prix n’est pas non plus délirant).

La plage est « coupée » en deux. Voici celle devant l’hôtel

Et voici la suite quand s’arrête les limites de l’hôtel

Le nettoyage s’arrête au dernier transat de l’hôtel, juste 3 mètres après le dernier transat personne ne ramasse les détritus que la mer ramène …. bof, et au prix des chambres je serais assez déçue je dois dire.

  • Plage Lo Voi

C’est la plage la plus proche du centre de la ville. Elle est belle (mais beaucoup moins pour la baignade que celle de Dam Trau) mais attention il y a pas mal d’épaves de bateau et de choses rouillées, je crois qu’il faut mieux avoir de chaussures de baignade ….

  • Plage Nhat

Les photos de Vietnam Coracle (hautement recommandé pour beaucoup d’informations supers sur le Vietnam), m’avaient donné l’eau à la bouche … malheureusement l’eau était trop agitée et trop haute quand nous y étions pour pouvoir en profiter. Et il faut quand même dire que la décharge à ciel ouvert juste en face de la plage ne donne pas vraiment envie de s’y baigner….

  • Plage de Con Son

C’est la plage du centre-ville, les Vietnamiens s’y baignent en fin de journée alors que c’est quand même pas mal agité ….. elle continue à la sortie de la ville vers le sud. Mais elle n’est pas super propre.

La plage du Six Senses semble pas mal mais pour les « démunis » comme nous on se contentera d’une photo de loin ….

Les petits maisons du Six Senses sont dans la crique au fond

CÔTÉ FORÊT ET FAUNE 

Tout le centre de l’île est classé en parc forestier national donc c’est super pour marcher ! On se présente au guichet, ils nous remettent une carte avec les différentes randos possibles et let’s go ! Nous avons choisi celle de Dat Tham (environ 3km) puis de Bang Beach. La forêt est belle, une végétation luxuriante et intacte et les chemins sont vraiment faciles. On ne croise quasi personne donc c’est encore mieux !

A la fin on débouche sur des plages de galets, il faut bien calculer son heure si on veut se baigner car l’eau peut-être assez retirée (bref être plus doués que nous !). On a croisé 1 seul randonneur en tout et pour tout …. tranquilles !

Au niveau faune on croise pas mal d’insectes (en théorie des serpents mais nous n’avons pas eu cette chance).

Des singes évidemment, comme d’ailleurs partout sur l’île.

Des lézards

Et si on est plus silencieux, attentifs (et chanceux), des écureuils géants (aperçus de loin dans le parc) et des écureuils noirs.

Quand c’est la saison, on peut observer des tortues (et ponte) et la faune maritime quand on peut plonger.

LES PAYSAGES CÔTIERS

On ne peut pas faire le tour de l’île en entier car il n’y a que 13km de route … oui c’est peu … il ne faut pas espérer se promener à scooter toute la journée …mais la route offre vraiment de très beaux points de vue ! Il y a quelques kms entre l’aéroport et la ville de Con Son (genre 10mn en scooter).

Mais je trouve que la plus belle partie est de l’autre côté, entre la sortie de Con Son et la fin de la route. On a vraiment des vues splendides.

C’est sur cette portion, pas loin de la décharge, que se trouve le « spot » à coucher de soleil … bon on était 2 couples ce n’était pas non plus la grosse folie…

À la fin de la route (disons pour le moment car la suite de la route était en construction quand nous y étions donc à priori c’est en court d’agrandissement), on tombe sur un petit village de pêcheurs. Quand c’est la saion, on peut prendre un bateau pour aller sur les îlots en face.

Voilà pour les quelques panoramas de l’île. On peut faire d’autres randonnées dans le parc ou prendre des bateaux, à la belle saison, pour visiter les îlots autour. Mais rien qu’avec ces paysages on s’est déjà bien régalés !

 

 

Laisser un commentaire