Croisière 3j/2n de Cai Be à Chau Doc : jour 2

JOUR 2: Sadec – Long Xuyen

La nuit sur notre petit Sampan s’est bien passée, on dort bercés par le roulement calme de l’eau c’est sympa. Petit-déjeuner sur le bateau avant de revenir un peu en arrière pour visiter Sadec. Quand on arrive à Sadec il y a un mélange de sentiments : on croise de belles maisons coloniales, il y a une belle lumière sur la ville, le marché semble bien animé. Et en même temps, on est quand même frappés par les maisons de bric et de broc et la saleté des bords du Mekong… c’est un peu Grandeur et Décadence…

Nous accostons prés du marché pour une petite visite de la ville.

Notre Sampan, je trouve que ce bateau est super sympa…

Nous avons l’habitude de nous promener seuls, sans guide et je dois avouer que la visite avec le guide ne nous a pas plu plus que ça… d’abord on a l’impression que tout est un peu chronométré, ensuite on ne peut pas aller où on veut et surtout ça freine le contact avec les locaux, ça met une barrière. De plus notre guide s’est (encore) illustré par son peu de valeur ajoutée: il était très sympa pas de soucis mais franchement inutile de m’énumérer les noms des fruits exotiques je les connais déjà … encore une fois c’est un guide pour des voyages 15 jours organisés 1ère fois en ASE mais pas un guide qui va apporter un petit plus qu’on ne pourrait pas avoir quand on voyage soi-même… c’est vraiment regrettable. A part ça, le marché est sympa, super animé et vivant et bien achalandé on a envie d’un bon Bo Bun à ce moment là ! On a vraiment eu un bon feeling avec Sadec, et on regrette de ne pas avoir pu y rester un peu plus.

Puis direction le petit temple de Kieng An Cung, d’origine chinoise. Il est vraiment beau et avec une belle atmosphère: on s’y sent de suite apaisés, nous l’avons beaucoup aimé.

Puis nous reprenons la petite marchounette en ville. Nous passons devant une maison que je pensais être un hôtel mais non il s’agit d’une maison privée qui appartient à un riche chinois (ce qui semble vouloir dire un vietnamien d’origine chinoise) qui a fait fortune dans le riz. Puis nous passons devant les bonsais qui sont cultivés et vendus sur les quais.

Enfin nous revenons à la maison de l’Amant : en fait Marguertie Duras n’est jamais venue dans cette maison (puisqu’ils se voyaient dans une garçonnière à Saigon).

Il s’agit de la maison de famille de l’Amant (d’origine chinoise): le père de celui-ci y a vécu (on voit la table sur laquelle il fumait l’opium – une des scènes du film) avant que l’Amant n’y vive avec sa femme et ses enfants.

La table à opium du père de l’Amant

Aujourd’hui la maison sert de musée (elle est gérée par l’Etat Vietnamien qui semble manquer de fonds pour vraiment l’entretenir….) et comprend aussi 2 « chambres »que l’on peut louer pour avoir le privilège de dormir dans la maison de l’Amant (et avec des gros rats). Et la guide qui nous a fait la petite visite a bien ajouté: il y a la télé dans la chambre comme ça vous pouvez regarder le film, avec un petit clin d’oeil …. franchement même si le film comporte pas mal de scène érotiques, les chambres version cellule de prison sont loin de donner envie de quoique ce soit !!

Chambre 1
Chambre 2

Et petite anecdote, dans la version Vietnamienne le film a été jugé trop osé et les scènes de sexe coupées …. du coup le film doit durer 20 minutes !! La guide nous a vraiment fait rire car elle était à fond dans l’Histoire ajoutant qu’ils s’étaient aimés jusqu’à la mort et qu’à la place de Marguerite Duras elle aurait accepté de le revoir à Paris, la ville de l’Amour…. Bon mais sinon on visite 2 pièces (en plus des cachots, pardon, des chambres) avec quelques anciens meubles et des photos de famille. La maison est belle et on peut comprendre que la famille était riche. On regrette juste le manque d’entretien d’une maison ancienne qui pourrait être vraiment magnifique.

Après cette visite, il est temps pour nous de remonter sur notre Sampan et de reprendre la navigation. La sortie de Sadec est assez belle aussi avec toujours de belles maisons et même une « promenade »avec des palmiers.

Puis nous reprenons notre rythme de croisière à observer la vie du Mekong. C’est incroyable comme ce fleuve vit et fait vivre. Aujourd’hui le canal est un peu plus étroit du coup on rencontre moins d’industries et plus d’habitants. Ce qui est dingue c’est la vie qui s’organise sur ces bateaux: le coin vaisselle, le coin cuisine, le coin repos…

Petite extension pour la vaisselle et la cuisine
Petite extension pour la « salle de bain »
Coin penderie

Nous rencontrons également pas mal de pêcheurs sur cette partie du fleuve.

Il se passe toujours quelque chose ici : on pêche, on fait la vaisselle, on se lave …

Puis nous nous arrêtons pour visiter un temple Cao Dai, cette religion si spécifique du Sud Vietnam où les guides spirituels sont à la fois Victor Hugo, Moïse, Mahomet, Pasteur ou encore Lénine et qui puise sont spiritualisme dans le boudhisme, le taoisme, le confucianisme ou encore le catholicisme. Evidemment il s’agit d’une religion complexe à comprendre, surtout pour nos esprits occidentaux… Nous y sommes arrivés à l’heure de la messe mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’y avait pas foule !

Ensuite nous reprenons une partie plus large du Mekong et retrouvons les gros bateaux chargés à ras et les industries.

Nous arrivons vers 15h à Long Xuyen où se tient le matin un marché flottant encore bien actif et loin du tourisme de masse de Can Tho mais ça nous n’en verrons rien ce jour là (ce sera pour après) car à cette heure là, il n’y aucune activité, hormis celle de la sieste et quelques pêcheurs. Certains bateaux sont encore chargés des légumes ou fruits à vendre, d’après ce que nous avons compris, ils restent là plusieurs jours, jusqu’à ce que le stock soit vendu puis repartent faire le plein. Les perches devant les bateaux indiquent le(s) produit(s) vendus ici.

Normalement, à ce moment là, nous sommes censés faire une promenade en petite barque dans les arroyos… mais, comme presque toutes les activités hors navigation prévues dans cette croisière, c’est un fiasco… nous partons bien sur cette petite barque vers les petits canaux, ce qui semble prometteur.. sauf que cela dure maximum 10mn (et je suis large) et voilà on s’arrête là…

Puis on part pour soit-disant une visite de l’île qui va en fait s’avérer un tour du pâté de maison de 5mn (+5mn parce que nous avons insisté pour nous arrêter boire un café sūa da dans une petite boutique sans quoi ça aurait vraiment été nul). Le guide ne donne aucune information et semble presser de retourner sur la bateau ! On aperçoit quelques maisons qui semblent sympas.

On termine cette sortie par le musée sur le 2ème Président du Vietnam qui est immense terrain (bien entretenu) avec une relique d’avion et la reconstitution d’une maison typique ainsi qu’un bâtiment avec des photos historiques : tout est en Vietnamien (quel est donc l’intérêt de cette visite ??) et le guide est carrément sorti, de toutes les façons il avait prévenu dés le début que cette visite n’était pas intéressante et qu’on n’était pas obligés de la faire !

Sur le pont des jeunes s’entraînent pour une festivité et veulent qu’on fasse une photo de groupe. A ce moment là on est quand même pas mal déçus de cette « visite » heureusement que leur bonne humeur est là pour rendre à cette sortie un peu de couleur.

Nous terminons avec une petite 1/2h de navigation pour rejoindre notre point d’ancrage du soir. Une grosse pluie s’abat d’un coup sur le Mekong, ça donne une belle ambiance de fin de journée !

Après la pluie, vient le beau temps, en quelques minutes… Nous profitons de cette dernière soirée sur notre petite embarcation et sur ce grand Mekong !

 

 

 

One Reply to “Croisière 3j/2n de Cai Be à Chau Doc : jour 2”

  1. […] pour 2 personnes tout compris. Le 1er jour nous avons navigué de Cai Be à Sadec, le 2ème jour de Sadec à Long Xuyen, le 3ème jour de Long Xuyen à Chau Doc. Pour connaître notre bilan en demi-teinte, lisez notre […]

Laisser un commentaire