Parc transfrontalier de Kgalagadi

Parc Kgalagadi – 4 jours, décembre 2017 

C’est en fait en Afrique du Sud qu’a commencé notre road trip en Namibie. Nous sommes partis de Windheock direction le KTP (Kgaladi Transfontier Park): il s’agit d’un parc dont le territoire s’étend sur l’Afrique du Sud, le Botswana et la Namibie. Il fait parti du désert du Kalahari avec un paysage réellement magnifique. Ici on vient admirer la faune du désert et plus particulièrement les félins : lions, guépards, léopards… Les distances sont longues et on ne voit pas autant d’animaux qu’à Etosha mais on a adoré ce parc car les paysages sont vraiment magnifiques, il est beaucoup moins fréquenté et nous y avons vu des animaux que nous n’avons pas revus ou peu revus ensuite comme les suricates. Cette étape est dans nos coups de coeur de ce voyage !

La star du KTP c’est quand même le Lion !

Voici un aperçu des paysages et des animaux rencontrés au cours de ces 4 jours d’auto-safari:

Paysage du KTP vers Nossob
Plaine entre Nossob et Twee Rieveren
Sur la route pour Nossob, pas mal de petits feux de brousse ….
Atour de Twee Rieveren
Oryx
Oryx
La beauté des ces animaux tout en dessin
Chacal
Chacal au point d’eau
Ecureuil
Autruche
Red Hartebeest
Red Hartebeest
Suricate
Suricate au travail
Wildebeest
Wildebeest
Springbok
Tortue
Hyène marron
Hyène marron
Guépard
Guépard
Koudou
Koudou
Lionnes et leurs petits
9 fois sur 10 quand tu vois des lions … ils dorment !
Lionne
Oups là, elle se lève pour se mettre à l’ombre, vite une photo d’une lionne sur ses 4 pattes !
Lion

En pratique ….

Accéder au KTP depuis Windheock: Le plus simple depuis Windhoeck est d’entrer dans le KTP par Mata Mata (côté Afrique du sud donc). La route est longue, il faut compter 7h avec d’abord 3h de route où on peut rouler à 120km/h puis 4h de piste à 80km/h… On peut le faire dans la journée MAIS attention la frontière ferme tôt ! En été (c’est-à-dire en hiver en Europe), fermeture de la frontière à 15h30, ne pensez-pas négocier ou je ne sais trop quoi, à 15h30 il n’y aura plus personne, les portes seront closes, il faudra attendre le lendemain pour passer en Afrique du Sud et entrer dans le parc !

Si vous arrivez trop tard – comme cela a été notre cas – pas de panique, il y a pas mal de guest farms juste avant, sur la piste, où vous trouverez un emplacement de camping pour 200$ namibien/nuit (soit 14€) !

Il n’y a que dans le parc que tu croises autant de monde sur la route !!

Administration et documents d’entrée: Il faut d’abord sortir de Namibie (1er stop), on remplit simplement un document de sortie, le policier enregistre notre plaque d’immatriculation et c’est terminé (pour un véhicule enregistré en Namibie). On sort physiquement de Namibie pour entrer en Afrique du Sud. Second arrêt: là on s’enregistre et surtout on paie les droits d’entrées et les nuitées (si déjà payées via une agence, on remet le voucher). Un policier prendra copie des passeports. C’est finalement assez simple, fluide et organisé ! Ensuite dans le KTP on circule dans un espèce de No Man’s Land entre Namibie, Botswana et Afrique du Sud, tant qu’on ne sort pas du parc, on ne nous demande rien.

Entrée en Afrique du Sud

Droits d’entrée et nuitées: Les droits d’entrée sont calés sur le nombre de nuits : 655 rands (=655 dollars namibiens = 45€)/nuit pour 2 personnes. Auxquels s’ajoute l’hébergement. En camping nous avons payé 152 rands / nuit pour 2 personnes (soit 11€/nuit).

Argent: Le dollars namibien n’est pas accepté en Afrique du Sud (ni au Botswana d’ailleurs) alors que le rand sud africain est accepté partout et sans difficulté en Namibie (et au Botswana) avec un équivalent 1 rand = 1 dollar namibien. Du coup mieux vaut tout échanger en rands et ne plus se prendre la tête !

Campings : Les campings du parc sont très biens équipés, très propres, bien organisés, bref rien à voir avec Etosha, c’est vraiment une qualité au-dessus. Nous avons passé 1 nuit à Mata Mata, 2 nuits à Nossob puis 1 nuit à Twee Rieveren.

Nossob

Mata Mata: nous aurions aimé y passer 1 nuit supplémentaire car nous y avons vu une famille guépards et des girafes en nombre. L’endroit est sympa.

Nossob: cette partie du parc est réputée pour les félins mais il s’agit aussi d’une partie assez sauvage du coup la visibilité est compliquée. Nous y avons aperçu des guépards, des lions, des hyènes mais toujours un peu loin. En revanche la route pour y aller (que ce soit de Mata Mata ou de Twee Rieveren) est longue – mais nous l’avons trouvée très belle – d’où l’intérêt d’y passer 2 nuits plutôt qu’une. Le camping est sympa et calme, on a adoré l’ambiance.

Twee Rieveren: c’est The gros hub du parc, donc le camping le moins « intime » mais cela reste acceptable – surtout quand on compare avec Etosha (non on n’a pas du tout aimé le camping à Etosha !). Il y a pas mal d’animaux aux points d’eau autour donc il est intéressant d’y rester 2 nuits.

Donc au final, rien qu’avec ces 3 campings, nous aurions largement pu rester 6 nuits au lieu des 4 prévues ! Et le parc compte encore beaucoup d’autres endroits (côté Botswana entre autres), on peut vraiment y rester plus longtemps !!

Aspects pratiques :

  • il est préférable d’avoir un 4*4 car beaucoup de pistes de sable
  • il faut dégonfler les pneus à 1,9 à l’entrée (et il y a une station service dans tous les campings donc on peut regonfler avant de partir)
  • piscine, épicerie, station essence dans tous les campings
  • électricité aux emplacements
  • pas de restaurant ou cafétéria à Mata Mata ni Nossob
  • wifi en théorie mais ne fonctionne quasi pas, dans tous les cas il en coûte un voucher uniquement valable dans le camping où tu l’as acheté pour la modique somme de 60 rands (4€)
  • aires de pique nique dans le parc mais il s’agit d’aires ouvertes …. quand tu as vu un guépard à 100m de l’aire de pique nique tu n’as plus très envie de t’arrêter et de sortir de ta voiture en fait ! Mais en théorie c’est faisable (tables de pique nique et toilettes – accessibles en ouvrant une grille pour éviter de se retrouver coincé avec un lion dans les toilettes ! )
  • à l’entrée on te remet gratuitement (encore une différence avec Etosha !) une carte du parc avec tous les noms des points d’eau ce qui sert de repère pendant les trajets et des photos+noms des animaux que tu peux rencontrer. C’est assez facile de s’y retrouver
  • chaque camping possède un tableau où on peut indiquer les animaux rencontrés dans la journée et où, ce qui est intéressant et instructif pour planifier la journée du lendemain ou le point d’eau du soir !
  • les portes des campings, à cette saison (décembre), ouvrent à 5h15 et ferment à 19h00 ce qui laisse une grande amplitude horaire pour se promener dans le parc
KTP c’est de longues et belles pistes de sable
Piscine de Nossob

Animaux rencontrés : oryx, suricates, springboks, gemboks, red hartebeests, steenboks, girafes, blue wildebests, chacals, hyènes, guépards, koudous, renards, lions, écureuils, tortues, autruches, aigles … et beaucoup de très beaux oiseaux dont on ignore les noms …

Ecureuils
Messager sagittaire
« oiseau jaune »
Springbok
Chacal
Choucadors à oreillons bleus
Wildebeest
Chouette
Toucan
Aigle au point d’eau
Tortue léopard
Guépard
Girafe
Girafes
Girafe, Oryx, Gazelle

8 Replies to “Parc transfrontalier de Kgalagadi”

  1. Bravo ça donne vrai envie d’y aller ?

    1. Merci, on s’organise ça quand tu veux, nous on repart demain s’il faut !!

  2. WONDERFUL !!! unforgettable of course ..

  3. Merci hermance ! 3 bisous Denni

  4. […] Etape 1: KTP (trajet Windhoeck – Kagadi transfrontalier parc) […]

  5. Bordeaux le 30/05/19 Formidable il nous tarde on part faire le KTP cette annee en octobre

    1. Bonsoir, quelle chance …. nous aimerions bien y retourner !! Les paysages sont vraiment beaux, l’ambiance est détendue et les animaux sont tellement waouh …. bref on vous envie, profitez bien !! Hermance et Paulo

  6. […] Sud et à la fois au Bostwana et qui se situe dans le désert du Kalahari. Ce fut un coup de cœur en 2017 et c’est encore un coup de cœur cette année. Voici quelques infos si cela peut […]

Laisser un commentaire