Région Caué Nord

CAUE NORD (3 nuits)

Autour de l’unique route, la vie s’organise … et on attend …

Hébergement : Roça São Jão Dos Angolares (cf article Hébergements pour comprendre notre déception)  Info wifi: sur la place du village seulement, accès en free wifi. 

Restaurant:

  • Pension Mionga : SUR RESA, 10€/personne entrée + plat + dessert et café, cuisine simple mais authentique, très bonne qualité des produits, végétarien sur demande, proprios très sympas. En revanche, on dîne tôt, entre 18h30 et 19h ….
La belle terrasse de la pension Mionga
  • Roça São Jão dos Angolares: déjeuners très courus (cf notre expérience ci-dessous). Si notre avis sur les déjeuners est plus que mitigé, on vous déconseille totalement les dîners: 17€/personne pour une soupe, les restes du déjeuner, un mini dessert (en fait c’est l’un des 3 minis desserts du déjeuner « gourmet »), pas de café ni de thé. Service très moyen, le chef n’est pas là alors c’est encore plus en dilettante que le midi. Bref sans hésiter, faîtes 1km et aller dîner à Mionga !
Terrasse de la Roça São Jão dos Angolares
Roça São Jão dos Angolares

Il faut savoir que la côté est est plus pluvieuse, ce que nous avons pu vérifier. Les pluies tropicales ne nous ont pas permis de beaucoup visiter cette région (surtout niveau rando en fait).

On n’a qu’à dire qu’il pleut ….

 S’il n’y a pas de pont d’intérêt majeur, la nature et les paysages ici sont très beaux: la route en virages traverse des plantations et longe des petites plages (sympas à regarder mais pas extra pour la baignade). Les occasions de rencontrer des travailleurs qui rentrent du travail ou des enfants qui reviennent de l’école sont nombreuses et on croise peu de touristes car la plupart fait un arrêt à la roça pour le déjeuner gourmand puis continue son chemin…. C’est un coin de l’île qui mérite qu’on s’y attarde, ne serait-ce déjà car la plupart ne font qu’y passer et les gens sont  très heureux de discuter avec nous !

A noter en particulier:

  • la très belle route depuis la Roça vers le sud avec le mont Cão Grande en arrière fond, des plantations de palmiers magnifiques (Agripalma et Vila clothilde) et la belle roça Ribeira Peixe. Deux roças cachées dans la végétation et qui ont une magnifique vue sur la baie de São Jão et le mont Fernandes: Roça Sociedade (en revanche, ils ne sont pas franchement ravis de voir des touristes s’arrêter, ambiance plutôt hostile …) et Roça Fraternidade où là nous avons fait une séance photos pour les familles dans une super ambiance. En fin de journée s’arrêter à la cascade de Ribeira Peixe très belle et l’occasion de discuter avec les villageois.
Cascade de Ribeira Peixe
A la Cascade de Ribeira Peixe
Heure du bain à la cascade de Ribeira Peixe
Un petit garçon qui nous a accompagnés à la cascade
Rencontres avec les enfants
Roça Fraternidade
Roça Fraternidade
Un charmant couple qui nous a accueillis à la Roça Fraternidade
On n’oublie pas, chemin pavé dans la végétation=accès à une Roça !!
Une femme et ses enfants à la roça
La vie dans les roças est dure pur ces familles qui travaillent dans les plantations de cacao
Depuis la roça, vue sur le Mont Fernandes
Roça Fraternidade
La petite chapelle de la Roça Ribeira
roça Ribeira Peixe
Ancien hôpital de la roça Ribeira Peixe
Roça Ribeira Peixe
La petite crèche de la roça Ribeira Peixe
Enfant de la roça Ribeira Peixe
Enfant de la roça Ribeira Peixe
Enfants de la roça Ribeira Peixe
Enfant de la roça Ribeira Peixe
Roça Ribeira Peixe
Petite pause au milieu de la corvée vaisselle pour faire des photos
Roça Sociedade
Roça Sociedade
Le Cão Grande
Champs de palmiers
Mont Fernandes
Le Cão Grande (encore une fois mais c’est tellement beau quand tu arrives en haut de cette route et qu’il apparait!)
Un enfant qui joue dans une des roças
  • L’autre portion sympa est la route de la Roça vers le nord, jusqu’à Micondo avec les différentes petites criques (très fréquentées le week –end) dont la Praia Angobo.
Roça Micondo
Roça Micondo
Roça Micondo
Praia Micondo
Ce qui fut les bungalows de la Roça Micondo
Praia Mincondo
La route longe la mer, les plages puis s’enfonce dans la végétation
Les côtes
Lavage du linge
Départ pour les plantations
Étendage du linge
Toujours le linge…
Praia Angobo
Praia Angobo

Si le temps est plus clément que lors de notre passage, il y a des randonnées à faire depuis la Roça sur les petits chemins qui mènent de Roça en Roça.

Quand il pleut, il faut attendre que ça passe …

Déjeuner gastronomique à la Roça São Jão Dos Angolares: Jão Carlos Da Silva, propriétaire de la Roça, est un chef cuisiner connu au Portugal. Il anime des émissions culinaires et met à l’honneur la cuisine de São Tome. Déjeuner à la Roça est un peu le passage obligé de tout séjour à São Tome. Avant de nous y rendre, nous avions rencontré des couples qui avaient une opinion plus que mitigée sur cette expérience. Mais étant sur place, ayant lu pas mal d’avis élogieux sur « Tripadvisor le fameux » et souhaitant juger par nous-même, nous nous sommes lancés …. et malheureusement nous sommes, nous aussi, assez mitigés … (ce qui est surprenant c’est que la majorité des personnes avec qui nous en avons parlé est de cet avis mais les critiques Tripadvisor sont en sens inverse et le resto est toujours plein …).

A la fin du show, on peut voir les futurs repas …. les petits canards de la roça !

Points positifs:

  • le point fort est incontestablement le lieu: comme expliqué dans l’article sur les hébergements, toute la déco et l’entretien de la roça est axée sur la partie resto. Si les chambres ne sont pas extra, la maison extérieure, les jardins et la terrasse du resto sont vraiment agréables et beaux. La terrasse d’où on déjeune offre une magnifique vue sur la baie de São Jão.
  • le prix: tu peux te faire un menu dit « gastro » pour 23€/personne, toute petite mise en bouche, 7 entrées, 1 plat de résistance et 3 mini « desserts » avec en prime le Chef cuisinier himself !
  • ça reste un repas bon, pas gastro à notre sens, mais bon
La terrasse de la roça
Les tables de la cuisine où va avoir lieur le show !
Le très sympathique hall d’accueil
La très belle vue sur la baie de São Jão
Le bâtiment principal de la Roça

Points discutables:

  • si c’est bon, en revanche, on ne fait pas de découverte … et c’est bien dommage car tu viens dans un gastronomique pour manger des choses différentes que tu ne ferais pas toi-même ou que tu ne trouverais pas au coin de la rue, bref pour en prendre plein le palais …. Sur les 7 entrées, les trois quarts sont en fait composées de fruits exotiques non travaillés: mangue au four avec fruits de la passion, banane crue, fruits de la passion et une petite cuillère de poisson (avec une excellente sauce mais que nous avons goûtée à plusieurs reprises sur l’île et dont le goût incroyable est le résultat de folha mosquito), banane au four … bref, sauf pour les personnes qui n’ont encore jamais mangé de fruits exotiques, on ne tombe pas à la renverse (les fruits sont excellents certes mais cela ne suffit pas à appeler ça du gourmet). Autre exemple: l’entrée qui se compose d’une petite omelette, 1/2 tomate au four et un rond de pâte ….. ça laisse coi… Ensuite le plat de résistance (toujours le même pour toutes les personnes avec qui nous avons parlé): poulet, riz et légumes ….. pardon mais même si la sauce est bonne, c’est très limite pour du gastro. Ok, l’idée de populariser la cuisine gastronomique est bonne, de la réaliser avec des produits locaux aussi mais quand même poulet+riz, tu m’excuses, on ne tombe pas à la renverse. Enfin, on attend 3 desserts … qui n’en sont pas: le premier c’est de la papaye confite avec du fromage (de São Jorge, eh oui des Açores !!) – pour info la pension Mionga sert les mêmes ! – puis une banane fourrée au chocolat …. bon jusqu’ici on ne se retourne pas et pour terminer du sucre de coco … voilà voilà …
  • Le service est très moyen: couverts posés n’importe comment, commande des boissons prise après la 2ème entrée !, on enchaîne les plats (et nous n’étions pas très nombreux ce jour, qu’est-ce que ça doit être quand c’est plein !!) sans prendre le temps de respirer, à la fin on te pose le livre d’or limite sur ton assiette et limite on te tient le stylo pour que tu écrives ….
  • Quand je vais dans un resto qui se dit « pousada gastronomique », que je précise la veille que je suis végétarienne, que le Chef en personne me dit que cela ne pose aucun soucis, qu’il a même déjà fait des réceptions 100% végétariennes et blablabla et qu’en fait, pendant le déjeuner, on me sert la même chose que tout le monde sauf qu’on a juste retiré de mes assiettes ce que je ne mange pas (le poisson ou le poulet), sans rien d’autre,  je trouve que c’est très limite…. ça ne me dérange pas du tout dans les petits restaurants locaux mais dans du gastro où on te fait le show, c’est pas du travail ça Bob !
  • Le show du cuisto, on aime ou n’aime pas … nous, clairement, ça nous a gonflé.
Avocat, poisson graines de courge séchées
Poisson, banane, fruits de la passion
Honnêtement, on ne se souvient plus … désolés
Banane au four avec du lard et boulettes de coco
1/2 tomate au four, un petit bout d’omelettes et un rond de pâte avec « la » fameuse sauce qui est l’occasion d’un show du Chef pendant 20mn ..
Le plat de résistance poulet, riz, patate douce
Banane au chocolat
Sucre de coco
Le Chef Jão Carlos Da Silva
Le Chef prépare une sauce composée de 90% de sauce tomate compal (posée là juste devant et ouverte devant nous, preuve de la fraîcheur lol) + pimenta+ chocolat+sucre+sel+poivre …. et tout ça en 20mn de grand Art !!

Bilan: cela n’est que notre avis, évidemment (pour info quand même, celui aussi des personnes avec qui nous avons discuté pendant le séjour …) et on ne déconseille pas d’y aller car le cadre est magnifique et que le prix reste abordable, les produits sont locaux et frais donc c’est bon. Il faut juste ne pas se fier au mot « gastronomique » et prier pour que le chef n’en fasse pas des tonnes avec sa sauce tomate Compal (private joke pour les personnes qui y sont allées ou qui iront …)

A côté de la roça, les dépendances où vivent des familles et des enfants qui se feront un plaisir de jouer avec vous !

 

 

Laisser un commentaire