Les plages de Caué Sud

Les plages, région de caue sud (4 nuits)

Fin de journée à Jalé
Quelques locaux viennent pêcher en fin de journée, une belle rencontre

Sauf si vous êtes des fanatiques de la plage, 3 à 4 nuits suffisent pour cette partie de l’île (moins serait dommage car c’est loin -la route n’est pas en super bon état- et il faut se poser un peu pour profiter de l’isolement du lieu; plus de temps ne nous paraît pas intéressant car c’est le lieu où on a eu le moins d’occasions de contact avec les locaux – on reste plus entre touristes – et niveau paysage c’est moins diversifié puisque c’est surtout de la plage). Il faut prendre en compte qu’il peut pleuvoir et donc qu’on peut avoir des journées « sans plage », sur 4 jours nous avons eu 1 journée de pluie non stop et ½ journée de grosse pluie. Comme nous avions le temps et que nous ne sommes pas des grands fanas de la baignade, pas de soucis mais nous avons rencontré des personnes qui n’avaient réservé que 2 nuits sur place et là ça tombait plutôt mal ….

Quelques kms après São Jão dos Angolares, sur la route vers le sud, ça devient ça …..
Plage de Rolas

Hébergement  (comparatif des 3 hébergements dans notre article consacré aux hébergements sur l’île) Nous avons résidé à l’écolodge de Jalé . Pas d’eau chaude, pas d’internet, électricité de 17h à 21h, que 3 bungalows en dur sur la plage, confort basique mais quand tu es là-bas rien ne te manque, propreté impeccable, les deux femmes sur place sont charmantes.

Notre hôte à Jalé avec sa fille Suzette
Ecolodge Jalé
Coucher de soleil devant notre bungalow
Ecolodges Jalé
Arrivée à l’écolodge
PDJ les pieds sur le sable

Restaurant:

Pas de supermarché, pas de petite épicerie, pas trop de choix niveau resto … apportez vos bouteilles d’eau car elles sont vendues chères sur place. 

Jalé: Possibilité de dîner sur place, il faut réserver. Les repas à 10€ sont bons, produits de qualité, cuisine locale. Les deux petits inconvénients sont qu’il faut dîner vers 18h30-19h car après elles doivent rentrer chez elles à pieds (horaire négociable si vous les raccompagnez en voiture), et l’autre point est que la salle des dîners est assez déprimante …. s’il y a d’autres personnes, on peut discuter ça va mais sinon ce n’est pas super chaleureux. On leur a dit et elles ont répondu qu’elles attendaient d’avoir un peu d’argent pour meubler et décorer la salle.

Inhame: Le restaurant est ouvert à tous, à la carte le midi et buffet unique le soir (qui, selon les personnes rencontrées, ne serait pas à la hauteur). Le midi, mieux ne vaut pas être trop pressé…, les prix sont raisonnables et la qualité correcte. L’avantage est qu’on est presque sur la plage et donc prêts à aller nager. L’ambiance fait un peu « petit club » par rapport au calme de Jalé mais ça reste sympa.

N’guembu: c’est le petit nouveau du coin, la terrasse est sympa, très belle vue. La nourriture, pour le moment, n’est pas extra et un peu chère pour ce qui est proposé mais comme c’est nouveau … il faut leur laisser le temps de se rôder !

Porto Alègre (qui est un tout petit village): Il semblerait qu’il y ait possibilité de dîner à Porto Alegre du poisson frais chez un des frères du fameux Abdu de l’île de Rolas (que vous ne pourrez pas manquer si vous passez la journée à Rolas), à priori il faudrait demander le « Gabonnais de porto Alègre », nous n’avons pas testé car ce n’est que du poisson …

Que faire ?:

  • Expédition à Rolas : le plus simple est de patir depuis Inhame. Le bateau part selon les besoins, 10€/personne, 20mn de traversée facile. Dès votre arrivée sur place, quelque chose qu’on n’aime pas du tout se produit: on va te sauter dessus…. Le fameux Abdu va vous accoster en portugais, français ou anglais pour organiser votre journée …. Entendons-nous bien, ce n’est pas agressif, c’est fait de façon très simple et sympa mais on n’a quand même du mal à s’en défaire !! En général il va proposer un petite marche jusqu’à la marque de l’Equateur puis passage par la Praia Johanna puis retour par la Praia Cafe. Ici il vous propose un déjeuner poisson frais sur la plage (qui a bonne réputation mais encore une fois rien de végétarien donc nous avons décliné) pour 12,50€/personne. Puis baignade avant de reprendre le bateau. On ne voulait pas aller avec lui mais il ne nous a pas lâchés du coup nous avons fait la petite marche jusqu’à la marque de l’équateur puis la praia Johanna et on lui a dit de nous laisser ici pour qu’on se promène tranquille. L’île est petite c’est facile de se repérer: tu as un « village » où tu arrives, le club Pestana à côté et c’est tout .. le reste c’est de la végétation et des noix de coco. Disons que quelques locaux essaient de tirer leur épingle du jeu et de gagner un peu d’argent avec le tourisme à la journée (car les clients du Pestana ne leur apportent pas grand chose, ils arrivent avec les bateaux du pestana, accostent à l’entrée du club où tout est proposé et organisé) … Abdu et ses amis vous diront, dès le pied posé sur l’île, qu’il est impossible d’entrer au Pestana si on n’est pas client sauf moyennant une grosse somme .. c’est faux, on entre dans le club hyper facilement, sans rien payer, on peut même se baigner gratuitement dans la piscine à partir du moment où on ne demande pas de serviette de bain ….L’île de Rolas ce n’est pas l’excursion qui va marquer ton voyage à São Tome mais ça reste sympa et la praia cafe est vraiment belle.
Un enfant qui s’amuse avec les lunettes de snorkeling laissées par des touristes
Praia cafe à Rolas
Plage à Rolas
Chemin des cocotiers à Rolas
Les tas de noix de coco bordent les allées des chemin de l’ilôt
La noix de coco fut une activité très lucrative de l’îlot
Depuis la marque de l’Equateur, en face São Tome
Marque de l’Equateur qui, contrairement à ce que nous avons pu lire sur des blogs, est super propre et bien entretenue (les choses ont du changer)
Promenade sur l’île
Piscine du fameux club Pestana de Rolas
  • Le tour sur la mangrove serait pas mal (à prévoir plutôt le matin pour les singes), malheureusement on l’avait réservé pour la fin de notre séjour et c’était les jours de pluie donc pas testé…
  • Observation des tortues : la raison principale pour laquelle nous sommes allés dans le sud c’était l’observation des tortues … malheureusement les choses ne se sont pas passées comme prévu. Tous les détails ici. En revanche, il est vrai que la nuit les plages sont très fréquentées par les tortues et si les choses sont bien organisées il est possible d’en observer. La plage de Jalé est plus propice que celle d’Inhame.
Les bébés tortues qui viennent de naître sont mis à l’eau en fin d’après-midi
Traces de tortues sur le sable au réveil
  • Baignade : Les deux meilleurs endroits pour se baigner sont incontestablement la plage de Inhame et celle de Piscinha (située entre Inhame et Jalé, une voiture est préférable car le chemin est assez long). Notez bien que les deux sont assez fréquentées pendant les week-ends, le calme ne sera pas au RDV, en revanche, en semaine vous aurez de grande chance d’être seuls à Piscinha (pas à Inhame évidemment puisque la plage est juste devant le petit club)…
Jalé
Rencontre à Piscinha
Bassins naturels de Piscinha
Côte escarpée entre les différentes plages
Piscinha
Les enfants s’amusent
Belle plage de piscinha
Attention aux oursins … chaussures de bain conseillées
Fin de journée à Jalé
Petite marche sur la plage d’Inhame quand tu t’éloignes des cottages

 

 

Laisser un commentaire