São Tome : où dormir ?

L’île de São Tome n’est pas très grande et on pourrait facilement se dire qu’on peut rester au même endroit et prendre sa voiture tous les jours pour visiter les différentes parties de l’île … mais ce n’est pas si simple car tout d’abord les routes ne sont pas en très bon état (pour ne pas dire complètement défoncées à certains endroits). Ensuite, on ne va pas en ligne droite du coup la route serpente et ça prend vite du temps. De plus, en dormant au même endroit et en faisant la route tous les jours, non seulement ça fatigue mais en plus on ne va pas prendre le temps d’explorer les petites routes qui mènent aux Roças. Enfin il n’est pas possible de faire le tour entier de l’île car la route s’arrête un peu après Santa Catarina, donc il faudra revenir en arrière pour retourner sur la côte est.

Y’a des moments où tout s’arrête comme ça tu ne peux pas aller plus loin …

Exemple de distance pour se rendre compte:

Sao-Tome à Neves (Mucumbli Lodge): 1h15mn

Sao Tome à Guadalupe  : 25mn

Sao Tome centre à Santana (club Santana) : 25mn

Santana à São Jão dos Angolares (Roça São Jão) : 1h05

São Jão dos Angolares à Jalé Plage (route en mauvais état) : 1h15 (soit São Tome- Jalé : 2h45 ! donc un AR dans la journée c’est presque 6h de route ….)

São Tome à Monte Cafe : 35mn

São Tome est une île très verdoyante, très nature et ça on adore

Nous conseillons donc de bouger au cours du séjour afin de profiter de chaque endroit calmement. Nous avons répertorié les différentes possibilités de logement (en même temps c’est rapide, il n’y en a pas des tonnes !)

Nota bene: les hébergements (exception faite du Mucumbli qui vaut largement le prix) sont globalement un peu chers par rapport à la qualité proposée …

Attention: 

  • Se faire préciser si le prix inclut la taxe touristique ou non car elle est de 3€/nuit/personne
  • Mieux vaut réserver, en tous les cas en janvier-février, car il y a peu d’hébergements en dehors de São Tome Cidade donc les lits sont vite pris d’assaut. 
  • Les chambres Twins sont toujours plus chères que les doubles 

São Tome cidade :

Si le charme de l’île ne réside pas dans São Tome Cidade et qu’il n’est pas nécessaire d’y consacrer trop de temps, on conseille néanmoins d’y dormir au moins la 1ère nuit et la dernière nuit: l’avion de Lisbonne atterrit en fin de journée + le temps de passer la douane/visa + temps de récupération de la voiture ça paraît vraiment short pour partir directement vers une autre destination. Et la dernière nuit ça permet d’être tranquille, pas de route à faire. D’autant que la ville offre une ambiance sympa et quelques endroits intéressants. 

Sweet Guesthouse : (désolés, nous avons oublié de faire des photos !) selon nous, la meilleure option pour qui cherche une guesthouse et non un grand hôtel avec piscine. Chambre avec SDB commune 45€/nuit et avec SDB privée 55€/nuit mais sans le PDJ qui est vendu beaucoup trop cher 8€/personne (aller plutôt à la Padaria Centrale on y petit déjeune à la portugaise pour 3€/personne). La guesthouse est très propre, agréable, terrasse commune très sympa, les jeunes gérants sont supers. Elle est bien située à 5mn à pieds du marché central. Située dans une impasse, elle est au calme (à l’exception des chiens la nuit mais ça c’est partout sur l’île, sommeils légers prévoir des boule quies), clim dans les chambres. Et possibilité de se cuisiner des repas dans la salle commune. On déplore en revanche le supplément appliqué à ceux qui veulent entreposer leurs valises le jour du départ (+10€ mais on a réussi à négocier) et prendre une douche (+15€ y compris entreposage des valises) en sachant que le vol de départ est toujours en soirée donc après la journée de transpiration tu ne te vois pas t’enfiler les 8h d’avion sans prendre une douche (on vous donne un bon plan: rendez-vous à l’hôtel Praia pour 15 000 dobras tu as accès à la superbe piscine et les douches, une bonne façon de terminer la journée en attendant l’avion! )

Piscine de l’hôtel Praia
Piscine de l’hôtel Praia

Ensuite la ville ne manque pas d’hôtels, voici ceux dont nous avons entendu parler par d’autres voyageurs:

  • Miramar Hôtel bien situé, au calme, il paraît que la piscine et les jardins sont magnifiques, en revanche les chambres sont désuètes. Personnel sympa, PDJ buffet sympa et les dîners y seraient ok.
  • Pestana São Tome si l’ensemble semble correct pour qui recherche de l’hôtel standing, le tout reste cher et surtout assez impersonnel
  • Omali Lodge excentré par rapport au centre ville, le tout se veut plutôt luxueux. Le prix paraît abusé ….
  • Hôtel Praia personnel sympa, piscine au top, excentré du centre ville. Les chambre seraient correctes pour le prix.

Guadelupe (plages nord):

Une seule adresse pour dormir entre São Tome et Neves : Celva’s (qui est aussi un très bon resto), 57€ pour 2 avec le PDJ, jardin superbe, endroit très calme, personnel sympa, nous avons visité les deux chambres c’est propre malgré une déco un peu chargée, demander celle du haut, plus grande et au même prix.

Neves (côte ouest):

Dans le coin, seulement 2 options pour dormir:

 Mucumbli Lodge, le top de l’île ! Nous avons commencé par eux et du coup ça a été un peu difficile après car clairement Mucumbli est une exception sur l’île niveau confort, propreté, concept … du coup on vous conseille plutôt de terminer par ce côté de l’île (qui est aussi notre coin favorit). L’endroit est magnifique dans la verdure, les cottages ont tous une terrasse vue sur la mer, l’intérieur est bien décoré, hyper propre, eau chaude et électricité, l’endroit est baigné d’une ambiance hyper agréable, la terrasse commune du PDJ et des repas est magnifique, Mauricio et l’équipe sont aux petits soins pour les clients. Les PDJ sont bons, les dîners sont bons…Accès à la plage de sable noir au bas de la falaise super agréable en fin de journée. Possibilité de faire des excursions organisées par Mucumbli, les guides sont au top. Bref c’est un petit paradis, l’hébergement à ne pas manquer sur l’île selon nous ! La seule chose à savoir c’est que c’est en pleine nature donc on peut faire des rencontres comme des crabes dans la douche, des araignées dans les rideaux … mais ça fait parti du décor ! A réserver car ils sont très sollicités !!

Terrasse du cottage
Terrasse commune
Chambre
Cottage
Terrasse commune
Terrasse commune
Petit coin repos
Plage de galets en bas du Mucumbli
Jardin
Accès à la terrasse commune
  • Roça Monte Forte, l’environement est beau, dans une plantation toujours en activité, il y a du potentiel …. mais on est resté au niveau du potentiel car dans les faits le tout est très basique, confort minimaliste, très moyennement propre et pas super chaleureux, ça ne donne pas envie d’y rester… à réserver à ceux qui veulent de l’authentique pur, du roots et qui ne cherche pas spécialement un endroit chaleureux … prix: 45€ pour 2 avec le PDJ

Monte café :

Il y a du potentiel, c’est un endroit très beau sur l’île, sauvage, verdoyant … mais niveau hébergement c’est plutôt le désert de Gobi …. 

  • Airbnb:  Nature Guestouse, nous avions réservé 2 nuits mais nous avons rencontré un couple qui en sortait (ou plutôt qui le fuyait). L’endroit serait plutôt mal entretenu, bungalows pas accueillants, qui se dégradent à vue d’oeil … finalement nous avons annulé car il s’agissait de nos dernières nuits et nous n’avions pas envie d’une note négative après un si beau voyage.
  • Airbnb Casa Ediana: le tout semble correct, nous avons croisé des personnes qui y avaient dormi et qui disaient que c’était ok, pas exceptionnel, mais correct.
  • Le jardin bottanique loue aussi 2 chambres sommaires mais ça peut avoir son charme (c’est isolé mais beau), nous ne connaissons pas les prix car les guides ne savaient pas nous donner l’info
  • Roça Bombain ne semble plus en fonctionnement, le monsieur est décédé et c’est sa femme qui s’en occupe mais il semblerait que ce soit fermé. De toutes les façons, l’endroit a un gros gros potentiel mais n’a pas été entretenu, de loin on se dit « waouh » mais une fois devant c’est la cata, tout tombe en ruine ….
  • Le resto Almada Negreiros va ouvrir 2 chambres normalement pour 2018 donc affaire à suivre …. L’endroit est sympa, plein de charme, cela pourrait être une bonne option.
  • La roça Bom Successo serait aussi (selon les guides du jardin botanique) en rénovation pour être rouverte en hôtel, ce qu’elle fut déjà …

Santana :

L’endroit n’est pas extra … tout le monde parle de Santana car il y a le fameux « Club Santana » mais on n’a pas trouvé le coin exceptionnel …

  • Club Santana, 230€/nuit en ½ pension (inclus excursion snorkelling autour de l’ileu santana + expéditions aux cascades). On a rencontré des personnes qui avait négocié à 190€/nuit donc c’est faisable. Si l’arrivée est prometteuse car on doit faire au moins 5mn de voiture au milieu de la végétation, ce que nous avons vu du club nous a laissé sur notre faim (compte-tenu du prix)… L’endroit est propre, bien entretenu et le personnel charmant. Mais la plage est plutôt décevante (par rapport à celles du nord ou du sud), la piscine plutôt petite, le resto est correct sans plus. Sans voiture, on doit vite tourner en rond …. c’est vraiment à réserver à ceux qui tiennent au côté aseptisé-club, sinon vous ne trouverez ni charme, ni grand luxe et il nous a semblé que le prix ne se justifiait pas…. En revanche, on peut y aller pour la plongée, les moniteurs sont très sympas, sérieux, l’équipement est top, 45€/personne pour ceux qui n’y dorment pas. De même si vous voulez passer un après-midi dans le club c’est 15€ l’entrée mais cela comprend la consommation au bar dans la limite de 15€ (au-delà tu paies ce que tu as consommé en plus).
  • Airnbn Casas de Yves: les photos sont très très vendeuses .. mais la réalité est un peu différente … le concept est là, l’idée est bonne mais les finitions sont aux abonnées absentes, des fils pendouillent, des trous non bouchés, du bois pas poncé … disons que c’est un peu du bricolage…et Yves continue de s’agrandir,de faire de nouvelles maisons, mais toutes les personnes rencontrées et qui y avaient logé, s’accordent pour dire qu’il faudrait déjà terminer ce qui est en cours … nous avons dormi dans l’appartement « tree », avec un arbre qui traverse l’appartement, ce qui est sympa mais rien n’a été bouché du coup quand il pleut, la chambre est mouillée et c’est un peu la fête des insectes dans la chambre. La douche extérieure est sympa ainsi que la cuisine. Pour 75€/nuit (y compris frais Airbnb) on trouve le tout un peu cher … João qui accueille et s’occupe des clients est très sympathique. Voiture obligatoire car c’est excentré.
Douche extérieure
Terrasse de l’appartement, on est censé voir la mer mais il faudrait tailler les arbres car sinon on la devine et on l’entend seulement …
Terrasse
Chambre
Chambre: le tout est attrayant mais le manque de finitions (grosses finitions on n’est même pas dans le détail hein) gâche le tout

São Jão dos Angolares

L’endroit est sympa et permet de couper la route entre São Tome Cidade et les plages du sud pour visiter le coin. Niveau hébergement, malheureusement, encore une fois, rien de terrible ….

  • Pension Mionga, si on y dîne (sur résa) très bien, niveau hébergement les personnes rencontrées nous ont dit que c’était du basique de chez basique, et priez pour qu’il ne pleuve pas car les lattes sont écartées donc on se baigne …. Les proprios sont hyper sympas. A réserver pour les vrais routards. 25€/nuit pour 2 avec les PDJ. Pas d’électricité, pas d’eau chaude.
Entrée de la pension Mionga
  • Roça São Jão dos Angolares .. alors commençons par le positif car il y en a: l’endroit a un potentiel de dingue. La Roça est magnifique avec une vue sur la baie de São Jão magnifique, le jardin est top. Quand tu mets un pieds dans la roça tu fais un bond dans l’histoire, ça sent les vieux livres, le vieil escalier en bois qui grince, l’Histoire de la roça et de l’île… bref tu te mets à fantasmer…. mais les chambres c’est la cata: confort zéro, vieux lit pas confortable, draps tachés, oreiller moisi, déco totalement absente, murs blancs (ou presque si on enlève la poussière et les accrocs), basiquement il y a un lit, une table, une chaise et voilà. Le tout a du être nettoyé pour la dernière fois il y a quelques années, c’est la fête à la poussière et aux moutons !! Moustiquaire de lit trouée. La SDB est dans le même genre, rideau de douche moisi et le top c’est la porte fenêtre de la salle de bain qui donne sur le balcon qui dessert les chambres (donc les gens passent devant) sans rideau occultant donc c’est open bar quand tu entres et sors de ta douche ou que tu es aux toilettes. Ok on vient pour le cadre, pour l’authenticité, ok on peut se passer d’électricité et d’internet mais il faut veiller à ne pas prendre les clients pour des imbéciles ….le ménage, ça, ça ne se discute pas.. la propreté du linge de  lit non plus… Le PDJ est très moyen pour un endroit qui se dit « pousada gastronomique » : deux matins de suite sans café et sans beurre, on te sert les restes des gâteaux des déjeuners et dîners de la veille…. Niveau service, c’est facile il n’y en a pas, si au bout de 3 jours tes serviettes de toilette sont mouillées (et qu’il y a plus de 100% d’humidité donc aucune chance qu’elles sèchent seules) et que tu veux en changer, adresse toi au cuisto si tu le trouves! Pas de ménage dans les chambres pendant le séjour. En fait le problème c’est le décalage entre le discours et la réalité: tout est tourné vers le resto, toute la déco est au rez-de-chaussée (ce qui est visible de la majorité des clients qui vient pour le déjeuner et repart), les chambres c’est clairement un business pour arrondir les fins de mois mais il ne faut rien en attendre et rien leur demander. Dommage, un très gros potentiel hébergement gâché ….
Terrasse de la roça
Ancien hôpital de la roça
Balcon terrasse qui dessert les chambres
Jardin de la roça
Balcon terrasse des chambres
Escaliers en bois qui mène aux chambres
Bâtiment principal de la Roça
Salon d’entrée
Restaurant
Terrasse la nuit
Salle de bain de la chambre
La chambre
Vue sur la Baie de São Jão depuis la terrasse de la roça
  • Roça Micondo (et les bungalows sur la plage) fermée mais à priori en travaux pour re-devenir un hébergement (elle vient d’être rachetée), en tous les cas le lieu ne manque pas de potentiel !!! Reste à retaper la Roça qui s’est bien dégradée ….

Plages du sud de l’île

L’endroit est magnifique, au calme, la route pour y arriver est défoncée et une fois là-bas mieux vaut y rester quelques jours pour profiter du calme, de l’isolement et de la tranquillité.

Quand on dit que la route est défoncée … c’est à prendre au 1er degré !

Trois hébergements : Eco Lodge Jalé (auquel nous avons dormi), Lodge Inhame et Resort N’guembu (nouveau, vient d’ouvrir). Nous avons fait un petit comparatif:

Hébergement – dans tous les cas apporter des bouteilles d’eau car elles sont vendues chères sur place et il n’y a aucun supermarché ! :

Jalé : 3 bungalows sur la plage en dur, électricité seulement de 17h à 21h, pas d’eau chaude, déjeuner et dîner sur résa (10€/personne plat+dessert et c’est copieux), 45€ pour 2 avec le PDJ sur la plage ! Les deux femmes qui gèrent les bungalows sont charmantes. C’est l’association Marapa qui est proprio des hébergements. Les pieds sur le sable, coucher de soleil sur la mer, plage magnifique, calme garanti.

Arrivée à Jalé
Bungalows Jalé
Jalé

Inhame: bungalows en bois avec électricité, eau chaude et internet wifi sur la terrasse. 85€ pour 2 avec les PDJ, le dîner est uniquement servi sous forme de buffet à 17€/personne, en revanche le déjeuner est à la carte, il ne faut pas être pressés…Les bungalows ne sont pas sur la plage mais à l’arrière, pas toujours de vue donc sur la mer mais l’accès à la plage à pieds se fait facilement en moins d’1mn !

N’guembu : 80€pour 2  avec le PDJ, resto avec vue panoramique superbe, les bungalows ne sont pas sur la plage, ils sont en hauteur, accès à la plage par des escaliers, c’est neuf propre, le plus proche du village, nourriture un peu chère et pas exceptionnelle.

Niveau confort, N’guembu est le plus récent, les bungalows sont impec. Ensuite Inhame est pas mal car eau chaude, électricité, wifi, un café sur place. Jalé c’est un écolodge donc c’est plus roots.

Baignade: la meilleure option c’est Inhame car la plage de Jalé est magnifique mais il est impossible de s’y baigner, les vagues sont fortes et les courants dangereux… Pour N’guembu la plage principale c’est le même problème qu’à Jalé, il est quasi impossible de s’y baigner. En revanche la petite crique à gauche est ok. Le soucis c’est l’accès par les escaliers qui n’est pas évident, on n’est pas les pieds sur la plage. Entre Inhame et Jalé se trouve la plage de priscinha qui est vraiment top, que vous logiez à l’un ou l’autre il faudra reprendre la voiture.

Plage de Jalé
Plage de Jalé

Niveau plage : Jalé a la plus belle plage et les bungalows sont les pieds dans le sable. Comme il n’est pas possible de s’y baigner, il y a peu de monde, même le week-end, jour de plage pour les locaux. A Inhame la plage est sympa mais elle est plus fréquentée car il y a plus de bugalows et les gens de l’extérieur y viennent. SI tu dors à Jalé tu peux aller te baigner à Inhame, l’accès à la plage est libre pour tous.

Coucher de soleil à Jalé

Calme et charme: le plus calme c’est Jalé car il n’y a que 3 bungalows, l’endroit est éloigné avec une piste défoncée donc peu fréquentée et le confort est sommaire. Le PDJ au calme les pieds sur la plage est topissime. Les petites terrasses des bungalows sont très agréables au coucher de soleil…. A Inhame les bungalows en bois sont sympas mais il y en a plus, l’endroit fait un peu mini « club » avec le café, le resto avec musique, les gens qui circulent en maillot de bain et qui font bungalow-plage-café-bungalow … A N’gembu, on est plus proche du village mais cela reste calme, le tout est neuf donc peu de végétation, ça manque de charme.

PDJ Jalé

Accès: N’gembu est plus proche, plus simple d’accès. Ensuite pas de grande différence entre Inhame et Jalé, la route est en assez mauvais état, Jalé rajoute 15mn de route après Inhame. Dans tous les cas, mieux vaut venir avec sa voiture sinon les journées pourraient être longues -selon nous !

Activité : tout dépend de la durée du séjour mais Jalé se fait obligatoirement avec voiture car là-bas il n’y a rien, et la plage n’est pas praticable (la plage la plus proche est à 1h à pieds sur un chemin de terre très ensoleillé en journée et très fréquenté par des gros crabes à la nuit tombée). En revanche, en théorie c’est le mieux pour l’observation des tortues mais nous avons eu une mauvaise expérience (cf article). A Inhame on peut rester 2 ou 3 jours même sans voiture (1 jour pour aller sur Rolas tout est organisé depuis Inhame et 1 ou 2 jour(s) baignade et farniente – pour nous ça parait long mais si tu aimes la plage c’est ok). N’gembu pose problème aussi sans voiture car la crique où on peut se baigner est assez petite … pas d’activité organisée pour le moment …

Resto (c’est important car l’endroit est isolé et le soir pas question de reprendre la voiture jusqu’à São Jão dos Angolares, le plus près): A Jalé les deux femmes qui gèrent les bungalows font les repas sur résa (poisson ou poulpe avec PDT ou patates douces, riz, fruits en dessert), c’est basique mais local et bon. En revanche, niveau ambiance c’est limité, il faut dîner tôt, vers 18h30 car elles doivent ensuite repartir au village (elles vous demanderont sûrement si vous acceptez des les emmener en voiture car ça fait une trotte dans le noir), la salle est sans charme, s’il n’y a pas d’autres clients avec qui discuter c’est un peu tristounet… A Inhame  le midi est à la carte, la qualité est ok (salade à 4€, omelette avec riz et bananes frites 8€) service très lent mais la terrasse est super agréable. Le resto de N’gembu est très agréable niveau terrasse, en revanche la nourriture est chère pour ce que c’est.

Suzette et sa maman qui sont adorables et vous préparent des petits dîner locaux très bons

Astuce Internet pour ceux qui dorment à Jalé : se rendre à Inhame, le wifi est en libre accès au bar mais tu peux même le capter sur la plage…

Rolas

Sur l’île de Rolas se trouve le Pestana …. honnêtement on n’a pas été emballés. Déjà il faut dire qu’on a entendu pas mal d’histoires de la part des locaux sur la construction de cet hôtel, les pratiques des gérants … tout ne paraît pas bien clair. Ensuite, sur place c’est assez étrange, lorsque tu arrives sur l’îlot tu traverses un bidonville, c’est franchement pauvre et juste à côté cet hôtel dans lequel les clients arrivent par bateau, dorment, consomment, vont à la piscine, font des excursions puis repartent en bateau …. il ne semble pas y avoir d’échanges avec les locaux qui sont assez isolés de ce business… Il faut reconnaître à l’hôtel une très belle piscine vue sur la mer. Pour le reste nous n’avons pas été emballés mais on n’est pas branchés club non plus. Si vous venez pour la journée à Rolas, vous pouvez aller vous baigner à la piscine gratuitement (si vous avez votre serviette de bain).

Piscine du Pestana Rolas
Jardin du Pestana Rolas

 

4 Replies to “São Tome : où dormir ?”

  1. […] Hébergement : Roça São Jão Dos Angolares (cf article Hébergements pour comprendre notre déception)  Info wifi: sur la place du village seulement, accès en free wifi.  […]

  2. […] Hébergement – (comparatif des 3 hébergements dans notre article consacré aux hébergements sur l’île) Nous avons résidé à l’écolodge de Jalé . Pas d’eau chaude, pas d’internet, électricité de 17h à 21h, que 3 bungalows en dur sur la plage, confort basique mais quand tu es là-bas rien ne te manque, propreté impeccable, les deux femmes sur place sont charmantes. […]

  3. […] Peut-on dormir toujours au même endroit ? On t’explique notre point de vue ici […]

Laisser un commentaire