Lahu Shi, Silver Padaung, Shan et Ann … treks à Kengtung

Kengtung est situé dans l’est du Myanmar et est réputé pour ses treks qui permettent de rencontrer différentes ethnies. Nous avons trouvé les alentours vraiment beaux, les treks agréables, la découverte des ethnies est effectivement au rendez-vous et l’ambiance de la ville très sympa. En revanche, le tourisme « ethnique » est plus développé ici qu’à Loikaw: non pas que nous ayons croisé beaucoup d’autres touristes, mais des habitudes sont prises dans les villages: les enfants attendent les touristes, demandent des gâteaux, les femmes essaient de vendre des bijoux, le guide est assez « commercial » …

Les enfants se postent en hauteur pour voir les touristes qui arrivent …

Pour autant on garde un très bon souvenir de notre séjour et des treks réalisés. Il faut juste être clairs avec le guide, insister sur ce que l’on souhaite (ou ne souhaite pas) et essayer de garder sa ligne de conduite (si on n’a pas envie d’acheter des chips pour les enfants, insister auprès du guide, de même nous avons refusé d’acheter des ballons gonflables…).

Retour d’école avec des enfants, un super moment en chanson !

Comment y accéder ? 

En venant d’une autre ville du Myanmar, seul l’avion permettra d’accéder à Kengtung dont le petit aéroport est situé à 5mn en taxi de la ville.

En venant de Thaïlande (de Chiang Mai), il est possible d’arriver par voie terrestre via le bus depuis la frontière jusqu’à Kengtung.

Kengtung une ville vraiment sympa 

La ville s’articule autour d’un lac très sympa. Les Birmans y pratiquent la marche, la course à pieds, la gym … et le soir, à partir de 17h, les échoppes permettent de goûter pour quelques kyats différentes spécialités (barbecue, soupes de nouilles …).

Petites échoppes de nuit
Le lac et son grand Bouddha
Lac de Kengtung
Le lac de Kengtung

Le grand marché central est également très intéressant. Tu y feras sûrement un arrêt avec le guide pour acheter des denrées à offrir aux villageois, mais il est très appréciable de réserver du temps pendant ce séjour pour aller y flâner seul(s). On peut y déjeuner dans les échoppes à l’entrée c’est super sympa. C’est également le seul marché où nous avons vu des cafards et des vers séchés… on n’a pas goûté cependant !

Coin restos du marché
Vendeuses du marché
Une belle vendeuse Birmane
Rayon légumes
Pause déjeuner sur le marché
Atelier couture sur le marché

Enfin globalement la ville est sympa, des petits restos et cafés attrayants et une ambiance paisible. On conseille de prévoir du temps avant ou après les treks pour profiter de l’atmosphère de Kengtung, en plus nous avons eu la chance d’y être lors des célébrations du nouvel an Shan, toute une ambiance !

Nous sommes tombés pendant le nouvel an Shan
Que fait un moine Bouddhiste pendant les fêtes ?? ….
Nouvel an Shan
Nouvel an Shan
Nouvel an Shan

La campagne environnante est vraiment belle, il est dommage qu’on ne puisse pas louer un vélo ou un scooter pour s’y promener seul(s) … un jour sûrement ce sera possible et ça sera vraiment chouette !!

Campagne de Kengtung
Dans les hauteurs de Kengtung
De belles rizières partout lors des treks

Deux treks autour de Kengtung

Nous avons trekké deux jours avec le guide Samtip.

Village de l’ethnie Lahu Shi : une trentaine de minutes de voiture t’emmène au début d’une belle rando entre rizières et montagnes. Après 2h30/3h de montée, bah oui parce que tu ne fais à peu près que ça de monter sur un chemin de terre qui en fait était un chemin de boue compte-tenu de la pluie tombée pendant la nuit …, tu aperçois trois villages Lahu Shi accrochés dans les montagnes.

Petit chemin de rando
Village Lahu Shi
Rizière, celle-là est sèche
Ici les cochons vivent dans les villages et on peut croiser de beaux spécimens
Un autre village Lahu Shi
Paysage de campagne
Et de rizière

Les villages sont vraiment magnifiques. En revanche, sur place, l’accueil des villageois a été assez froid et le guide ne parle pas leur dialecte ce qui n’a pas simplifié la communication … Nous n’avons pas forcément su comment nous comporter car ils ne recherchaient pas l’échange ou la communication, du coup on a eu le sentiment de les déranger …. mais nous avons croisé un autre couple qui avait trekké dans un village Lahu Shi et qui était emballé par la rencontre … donc c’était peut-être une mauvaise circonstance. Les femmes Lahu Shi, ethnie d’origine tibétaine, sont très belles.

Les enfants sont très nombreux dans le village
Ici aucun moyen de contraception, les jeunes se marient tôt et dans le village, les jeunes-femmes ont beaucoup d’enfants … un autre monde
Jeune femme Lahu Shi
Les femmes étaient occupées à coudre leurs habits pour les fêtes
Femme Lahu Shi
Petite fille Lahu Shi
Beaucoup, beaucoup d’enfants …
Le village est vraiment beau à flanc de montagne avec tous les villageois vêtus en bleue et blanc
Maisons Lahu Shi
Femme du village
Les enfants se fabriquent des jouets en bois
Les femmes sont très occupées à tisser
Village Lahu Shi
Les enfants jouent nus pieds dans le village
Quelques enfants du village
Une mère et son enfant
Il y avait beaucoup moins d’hommes que de femmes au moment de notre visite, beaucoup d’hommes étaient partis à la chasse

Sur le chemin du retour nous avons croisé des enfants qui sortaient de l’école et nous avons marché avec eux en improvisant des chansons (simples),  ils ont adoré et nous aussi.

Sur le chemin du retour dans un petit village

Le cours se termine bientôt
La cloche sonne !
Fin de la classe !
Petit moment très sympa avec les enfants du village
Paulo dans une partie de foot endiablée !

Après le trek, le guide a tenu à ce que nous allions dans le village de l’ethnie des Silver Padaung (qui portent des grosses ceintures et coiffures en argent), accessible en voiture et donc pas mal fréquenté par les touristes … du coup chaque maison propose de la vente d’artisanat local … cela ne nous a pas emballés. Nous avons cependant fait une belle rencontre au fond du village, dans une petite cour, une femme était en train de coudre ses vêtements pour la prochaine fête et nous avons pu échanger avec elle et lui donner des petites photos d’elle, elle était très contente.

Un petit au village
Les jeunes moines en train de jouer au foot
Femme Silver Padaung
Femme Silver Padaung
Femme en train de coudre ses habits de fête
En plein travail
Petit marché du village Silver Padaung

Village de l’ethnie Ann

Après 1h de voiture et +/- 2h de marche (moins difficile que le jour précédent) mais toujours dans des beaux paysages de montagnes et de rizières, nous sommes arrivés dans un village Ann. Il est clair que le village a déjà compris l’intérêt du tourisme …. Dès l’arrivée dans le village, toutes les femmes te sautent dessus pour vendre leur bijoux … comme tu es au Myanmar, tout se passe de façon calme, pas d’agressivité mais c’est quand même assez désagréable. Ensuite nous avons déjeuné dans l’une des familles (déjeuner très bon à l’exception de l’alcool de riz qu’ils ont absolument tenu à nous faire boire …) et avons pu échanger avec eux c’était un très bon moment … mais un peu gâché par le retour en masse de toutes les vendeuses dès le repas terminé ….

Chef du village Ann
Quelques femmes du village réunies
Femmes du village
Sur le chemin du trek
Des enfants nous attendent à l’arrivée
Toujours ces très beaux paysages de rizières
Et les montagnes en toile de fond
Les enfants grimpent sur la falaise nus pieds …
Femme du village
Une jolie petite fille du village
Dès le plus jeune âge, les villageois se noircissent les dents
Un délicieux déjeuner servi dans l’une des maisons du village
Notre hôte du jour
Le femme de notre hôte et sa petite-fille
Des enfants dans le village
Sur le chemin du retour
Un beau potager …

Les Ann ont la spécificité d’avoir les dents noires, un critère de beauté chez eux. Il s’agit de villages pauvres et qui espèrent tirer bénéfice du tourisme, ce qu’on peut comprendre .. néanmoins, la façon dont cela se passe pour le moment nous fait craindre le pire quant à l’avenir de ces villages …

Une petite mamie du village
Si les dents noires sont un critère de beauté alors on ne peut que s’incliner devant un tel sourire …
Nous on transpirait pendant qu’eux portaient des bonnets de laine … c’est l’hiver il paraît !
Un autre beau sourire
Et un dernier sourire pour la route… parce que tu es en Birmanie et qu’on sourit tout le temps !

Samtip notre guide

Le guide est obligatoire pour trekker dans la région … Il n’est pas évident de se décider pour un guide … nous avions pris contact avec différents guides mais entre ceux qui ne répondent pas et ceux qui ne proposent que de vagues treks, le choix s’est rapidement restreint. Nous avons fait confiance à Samtip (sai.samtip3@gmail.com), assez renommé sur les forums…

Notre avis est mitigé. Ce n’est pas un mauvais guide: il est sympathique, enthousiaste et fais attention à toi pendant les treks. En revanche, nous ne sommes pas en accord avec ses méthodes: il a absolument tenu à ce que nous achetions des chips pour les enfants. Du coup quand on arrive dans les villages, il rassemble les enfants et on doit faire la distribution à chacun, ce qui nous a vraiment mis mal à l’aise (de plus, les villages sont jonchés de détritus et du coup rajouter des petits sacs en plastique à tout le plastique existant ne nous paraît pas une très bonne idée). Le 2ème jour nous avons insisté pour acheter des savons plutôt que des chips, et idem, nous voulions les donner au chef du village pour qu’il les distribue mais le guide a insisté pour que nous les donnions à chacune …la distribution rend vraiment mal à l’aise: « regardez ces gentils occidentaux qui ont la bonté de vous distribuer un petit savon parce qu’ils s’invitent chez vous » …

L’autre point qui nous a déplu est que nous avions réservé deux jours de trek en précisant que nous voulions être seuls avec lui. Tout était booké mais lorsque nous sommes arrivés, il nous a expliqué qu’un autre couple l’avait contacté et qu’il arrivait le 2ème jour de nos treks et que s’il les refusait, il allait perdre du travail .. blablabla et voilà comment le 2ème trek s’est fait à 4. L’autre couple était très sympa et il n’y a pas eu de soucis mais sur le principe, un engagement est un engagement …

Enfin, il va insister pour venir vous chercher à l’aéroport, nous, nous lui avions dit qu’on se débrouillerait et qu’on se donnait RDV à l’hôtel mais il est quand même venu, nous a embarqués .. et voilà comment tu paies 12 000 kyats pour un trajet de 5mn qui en vaut 5 000 !!!

Où loger, où manger ?

Le choix pour dormir à Kengtung reste assez limité et il est préférable de réserver, dans tous les cas ne pas s’attendre à de l’extraordinaire. Nous avons dormi au Khema Ratta Hôtel, propre, personnel sympa (mais anglais limité), PDJ ok, wifi ok, navette gratuite pour l’aéroport le jour du départ. Le seul petit bémol c’est qu’il est éloigné du centre-ville, il faut compter 20mn à pieds (avec lampe de poche pour le retour). Mais le proprio fera gratuitement la navette si vous lui demandez ! C’est un bon rapport qualité/prix.

Pour dîner on conseille les petites échoppent autour du lac, ambiance locale et plein de choses à tenter  !

C’est à Kengtung qu’on a mangé l’un des meilleurs currys de notre séjour !

Point budget: 

Vols Mandalay-Kengtung- Mandalay: 230$/personne, achetés via Oway -compagnie Yangon Airways
Trek avec Samtip: 75$/jour
Curry sur le marché: 2500 kyats/personne
Achats pour distribuer dans les villages : 8000 kyats
Nuit hôtel Khema Ratta: 34$/nuit avec les PDJ

2 Replies to “Lahu Shi, Silver Padaung, Shan et Ann … treks à Kengtung”

Laisser un commentaire